La tour de Babylone - Nouvelle 3 : Division par zéro

Modérateur : Modo Atuan

Répondre
Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3988
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

La tour de Babylone - Nouvelle 3 : Division par zéro

Message par Lhisbei » 14 juin 2015, 12:58

Imaginez un instant que vous soyez une mathématicienne de génie. Imaginez que, dans vos recherches, vous parveniez à démontrer que les mathématiques n'ont pas de sens logique. Comment vous sentiriez-vous ? Mal.
C'est l'histoire de Renée Norwood. Sa vie, privée de sens, s'écroule. Rénée, son esprit cartésien privé de la cohérence et de la logique mathématiques, s'approche dangereusement de la folie : dépression, tentative de suicide, auxquelles il faut ajouter un couple qui se délite (même si l'enjeu de cette partie de l'histoire semble bien anecdotique tant son traitement suscite peu d'empathie).

L'histoire est construite à rebours : nous faisons connaissance avec Renée lorsqu'elle sort de l'hôpital où elle a fait un court séjour après sa tentative de suicide. Ted Chiang remonte le temps par flash-back à la chronologie non linéaire (malgré tout, le lecteur ne se perd pas en route) et entrecoupe ses tranches de vie de théories et d'explications mathématiques. La numérotation des tranches joue aussi sur cette logique mathématique.
"Comme bien d’autres avant elle, elle avait toujours considéré que les mathématiques ne puisaient pas leur signification dans l’univers, mais imposaient un sens à ce dernier. Les entités physiques n’étaient pas plus ou moins grandes l’une que l’autre, ni semblables ni dissemblables ; elles existaient, tout simplement. Bien qu’indépendantes, les mathématiques leur apportaient virtuellement une signification sémantique en établissant des catégories et des rapports. Elles ne décrivaient aucune qualité intrinsèque, elles se contentaient de fournir une interprétation.
Rien de plus. Séparées de toute entité physique, les mathématiques perdaient leur cohérence… une cohérence indispensable à toute théorie formelle. Devenues empiriques, les maths n’avaient plus le moindre intérêt."
Deux choses :
1/J'ai l'impression d'être complètement passée à côté du sens profond de la nouvelle et, en conséquence, de ne pas en saisir toutes les implications (notamment à cause de la numérotation des tranches de vie). C'est très frustrant de sentir qu'on reste en surface.
2/ J'ai lu cette nouvelle avant hier, et, aujourd'hui, je l'ai déjà oubliée. Le traitement est tellement distant, tellement froid, que je ne retiens rien du texte, rien ne me marque. Je préfère la SF qui parle à mon cerveau et à mes tripes. J'ai besoin d'humanité et d'idées. Côté idées, les nouvelles de Chiang n'en manquent pas (vertige assuré). Côté humanité, je cherche encore.
J'appelle ça de la SF dure très dure : conceptuelle, théorisante, intelligente mais difficile à comprendre parfois, dont l'objet reste la science et qui ne se penche pas toujours sur les conséquences (notamment sociétales) des idées qu'elle met en place.
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
MqlSz
Neuromancien
Messages : 147
Enregistré le : 22 septembre 2014, 20:09
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 3 : Division par zéro

Message par MqlSz » 14 juin 2015, 14:36

Pour la numérotation il s'agit peut-être d'une structure matheuse façon théorème 1 / corollaire 1.a / corollaire 1.b, je ne sais pas vraiment...
Pour le reste, je trouve la problématique "et si les mathématiques comportaient une incohérence fondamentale est qu’aucun raisonnement mathématique n'était valable ?" très prometteuse mais malheureusement la nouvelle n'en explore pas vraiment les conséquences profondes, un petit goût d'inachevé.
A ce sujet avez vous remarqué que :
x²-x² = x²-x²
x(x-x) = (x+x)(x-x)
x= x+x
x=2x
1=2

Avatar du membre
Herbefol
Empereur Padishah
Messages : 1394
Enregistré le : 16 septembre 2013, 15:29
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 3 : Division par zéro

Message par Herbefol » 14 juin 2015, 14:48

MqlSz a écrit :x(x-x) = (x+x)(x-x)
Y a quand même une grosse erreur sur cette ligne. :P
Au sommaire : The Queen of Bedlam de McCammon, Barbarossa de Lopez & Otkhmezuri, Thin Air de Morgan, Les vainqueurs de Goya & Gunpowder Moon de Pedreira.

Avatar du membre
MqlSz
Neuromancien
Messages : 147
Enregistré le : 22 septembre 2014, 20:09
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 3 : Division par zéro

Message par MqlSz » 14 juin 2015, 16:15

Herbefol a écrit :
MqlSz a écrit :x(x-x) = (x+x)(x-x)
Y a quand même une grosse erreur sur cette ligne. :P
Non. (a+b)(a-b) = a²-b². Avec x=a=b, x²-x²=(x+x)(x-x). Mais il y a quand même une grosse erreur dans ce raisonnement. Je ne sais pas si c'est celle-ci mais dans la nouvelle l'auteur parle d'une célèbre preuve (fausse bien sûr) que 1=2. Et je pense qu'elle doit être à l'origine de l'idée de sa nouvelle "et si une telle preuve était valable?".

Avatar du membre
Vert
Empereur Padishah
Messages : 1573
Enregistré le : 04 septembre 2013, 13:46
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 3 : Division par zéro

Message par Vert » 16 juin 2015, 09:38

Moi j'étais assez curieuse de voir jusqu'où l'auteur allait aller. Au final ça reste assez sobre mais j'ai bien aimé le déroulement, la façon dont on reconstruit petit à petit l'histoire (même si on ne va pas jusqu'au bout du passé des personnages) et les à côté mathématiques qui s'intercalent ici et là.

Mortuum
Dompteur de Xénomorphes
Messages : 364
Enregistré le : 14 janvier 2015, 05:45
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 3 : Division par zéro

Message par Mortuum » 18 juin 2015, 00:32

Mouais pas convaincue. J'ai bien aimé le raisonnement et l'idée de la nouvelle sur les mathématiques, mais comme il a été dit, rien n'est vraiment exploré au final, donc pas si intéressant que ça de mon point de vue.
Pour le moment, je ne suis pas convaincue par ce recueil de nouvelle.

Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 4048
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 3 : Division par zéro

Message par Lorhkan » 25 juin 2015, 22:18

Bon. Ça y est, je m'y remets doucement.
Sauf que je ne suis pas convaincu du tout avec cette nouvelle, là encore relativement froide (alors que le destin des personnages offre pourtant du potentiel). Je veux bien qu'on mette les personnages de côté pour que tout soit au service de l'idée qui sous-tend une nouvelle, mais ici il n'y a pas de débouché sur le thème de la remise en cause complète des mathématiques...

Donc si ni les personnages, ni l'intrigue, ni le but de la nouvelle ne m'interpellent, ça ne peut pas fonctionner pour moi.
Donc en gros, je plussoie tout ce que dit Lhisbei.

Avatar du membre
Arieste
Ectoplasme
Messages : 38
Enregistré le : 15 mai 2015, 21:35
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 3 : Division par zéro

Message par Arieste » 29 juin 2015, 16:06

J'ai trouvé le personnage de Renée intéressant, comment la perte de sens de la discipline pouvait l'affecter personnellement. Par contre, n'y connaissant pas grand chose en mathématiques j'ai l'impression d'être passée à côté d'éléments importants.

Répondre