Le dieu monstrueux de Mamurth, de Edmond Hamilton

Pour discuter de vos lectures
Répondre
Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3925
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Le dieu monstrueux de Mamurth, de Edmond Hamilton

Message par Lorhkan » 05 août 2019, 12:10

Image
Comment est-ce là-haut ?, L'île de déraison, Le dieu monstrueux de Mamurth, Les graines d'ailleurs, Requiem, La planète morte, Matériel humain, Quand on est du métier, Dans l'abîme du passé, L'auberge hors du monde : ces dix nouvelles jamais réunies en volume constituent le premier recueil publié en français de l'auteur devenu légendaire du classique et quasi mythique, Les rois des étoiles, qui en 1952 ouvrit toutes grandes les portes du space opera au lecteur français.
Mais il n'est pas possible de le réduire au space opera et les dix nouvelles que vous lirez montrent justement plusieurs visages de son inspiration qui a d'ailleurs considérablement évolué à partir des années soixante.
Le dieu monstrueux de Mamurth, sa première nouvelle publiée, a paru en 1926 dans Weird Tales. Requiem est considéré comme un de ses chefs-d'œuvre, quant à L'auberge hors du monde, qui est une de ses nouvelles les plus mémorables, elle fut sélectionnée par Edmond Hamilton lui-même pour une anthologie intitulée My best science fiction Story où chaque auteur avait choisi, pour y figurer, l'histoire de lui qu'il préférait.
Un volume destiné aux fans de l'âge d'or de la S.F. et pour la faire découvrir ou redécouvrir aux autres.

Edmond Hamilton, né en 1904 et mort en 1977, a été un des géants de l'âge d'or de la S.F. américaine. Il publia sa première nouvelle à l'âge de vingt-deux ans et cessa dès lors toute activité salariée. Il ne cessa d'écrire jusqu'à la fin de sa vie et son œuvre représente un volume considérable dans lequel tout n'est pas de valeur égale. Pourtant son grand talent lui a permis de s'élever à des sommets : Les rois des étoiles est certainement l'un des plus beaux space opera qui aient jamais été écrits et nombre de ses nouvelles, comme celles réunies dans le présent volume, sont des chefs-d'œuvre. Il avait épousé Leigh Brackett, qui était elle-même un des auteurs les plus prestigieux de la S.F. américaine.
Pour ceux qui pensent encore que Edmond Hamilton c'est du space-opera pan-pan-boum-boum où tout est simple et va très vite, ce recueil existe (existait...) pour les faire changer d'avis.
Car il y a quelques excellents textes, je conseille ! ;)

Avatar du membre
Hoël
Bibliothèque ambulante
Messages : 653
Enregistré le : 16 avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: Le dieu monstrueux de Mamurth, de Edmond Hamilton

Message par Hoël » 13 août 2019, 17:05

Il y a plein de trésors dans cette collection, aussi bien de Howard, de Merrit ou de Rider Haggard que de Williamson, Cooper ou Jean Ray.
Tout est dans tout et réciproquement.

Répondre