[Films] 23e Festival du Film Fantastique de Gérardmer

L'Imaginaire sur grand - ou petit - écran

[Films] 23e Festival du Film Fantastique de Gérardmer

Message par iok42 » 02 Février 2016, 15:19

De 1995 à 2007, je faisais toujours un passage à Fantastic’arts mais depuis presque dix ans, je n’y étais pas allé… Voilà qui est réparé avec ce 23e Festival du Film Fantastique de Gérardmer et qui donne envie d’y retourner l’an prochain…

Jour 1/4 - Jeudi :
  • Frankenstein de Bernard Rose (qui avait fait le classique Candyman) : L’histoire, transposée à notre époque et vers Los Angeles, s’attache au point du vue de la créature. Nommé Samuel, il « nait » dans un corps jeune et normal, avec l’esprit d’un bébé. Il va se dégrader physiquement tout du long, et être confronté au rejet et à la violence… Parfois cheap dans certaines scènes (normal, petit budget, mais le maquillage n’en pâtit pas) et pas toujours très clair niveau scénario, le film est un peu faible, mais il lui reste suffisamment pour valoir la peine d’être vu.
  • Bone Tomahawk de S. Craig Zahler (Grand Prix) : Un western, à la lisière du fantastique, qui prend son temps, mais avec qualité. Le film est assez long (2h17, trop disent certains) et la plupart des scènes sont de la marche et/ou du dialogue – mais les pics de violences courts et réalistes fonctionnent d’autant mieux. Je mettrais juste un bémol (spoiler plus bas).
  • Santa Sangre de Jodorowski (hommage, avec Alejandro présent sur le festival) : évidemment un film « bizarre » (au moins sur le début) mais pas son plus bizarre. On commence avec un fou dans un asile, et on revoit son enfance dans un cirque. Le film est plein d’images fortes, colorées, surréalistes, sanglantes, drôles – un classique, mais tout le monde n’accrochera pas...
  • Burying the ex de Joe Dante (hors compétition) : Alors qu’il allait la quitter, sa petite amie meurt dans un accident - mais bientôt, elle ressort de sa tombe, décidée à continuer la vie de couple… Une chouette comédie, qqs clins d’oeils, un bon moment sans prétentions.
  • Southbound de Radio Silence + R.Benjamin + D.Bruckner + P.Horvath (Prix jury jeunes) : un film à sketchs rondement mené, que ce soit dans les transitions ou dans les histoires elles-même (mention particulière à l’humour noir de celle dans l’hôpital)
  • The Witch de Robert Eggers (Prix SyFy) : En 1630, une famille de Nouvelle Angleterre s’exile de la communauté pour des divergences de vue religieuse, et va construire sa ferme dans un coin perdu près d’une forêt, mais pas à l’abri de la sorcellerie... Le film est proprement réalisé, bien joué, pose une histoire simple autour d’éléments documentés, et une volonté de réalisme. Le public était très divisé (chiant pour les uns, génial pour les autres). Pour ma part, sans avoir été captivé (donc en ayant ressenti qqs longueurs), je le trouve réussi.


[+] Spoiler bémol sur Bone Tomhawk
Vu la tournure du film, je me serais attendu à ce qu’ils y restent tous jusqu’au dernier, alors j’étais un peu déçu que trois survivants, presque un happy ending
IokanaaN, spectateur holistique.
iok42
Neuromancien
 
Message(s) : 144
Inscription : 16 Décembre 2013, 16:27
Localisation : Strasbourg

Re: [Films] 23e Festival du Film Fantastique de Gérardmer

Message par Gromovar » 02 Février 2016, 17:54

J'ai beaucoup aimé aussi il y a quelques années. On se disait il y a peu avec un copain qu'on y retournerait bien.
-----
Life is hard and then you die.

Image
Avatar de l’utilisateur
Gromovar
Cher Leader
 
Message(s) : 4111
Inscription : 29 Août 2013, 17:54

Re: [Films] 23e Festival du Film Fantastique de Gérardmer

Message par iok42 » 02 Février 2016, 19:27

Jour 2/4, Vendredi :
  • Devil’s Candy de Sean Byrne (Prix du public et de la musique originale) : ça commence plutôt façon comédie hard rock horreur (une famille où le père peintre et la fille lycéenne écoutent du métal, qui emménage dans une maison pas chère car il y a eu deux morts) mais la comédie laisse plutôt place au thriller pour une bonne partie du film (avant un final qui retrouve le côté fun). Une réalisation tout à fait honnête et qqs bons riffs drone par-dessus, cool.
  • The Shamer’s daughter de Kenneth Kainz (séance familiale) : Dans une cité médiévale, la famille royale est assassinée mis à part un héritier, rapidement accusé. La Skammer, qui voit l’âme des gens dans leur yeux et leur en fait ressentir la honte, est dépêchée pour le faire confesser. Un film jeunesse, façon conte, semble-t-il adapté d’un roman – pas désagréable, mais faiblard en particulier sur le méchant.
  • February de Oz Perkins : Au Canada, dans une école pour fille, les pensionnaires sont rentrées, à l’exception de Kat (qui flippe et pense que ses parents ont eu un accident) et Rose (qui a menti à ses parents pour rester seule là)… Le réalisateur veut clairement faire du film de genre, de l’horreur psychologique des années 60/70, et enchaîne les plans d’ambiance lents et terne. Les ingrédients sont ok (atmosphère, actrices) et la volonté est louable – mais je me souviens surtout d’un gros ennui devant des plans bateaux et un manque d’intérêt pour la suite des actions…
  • Cooties de Jonathan Milott et Cary Murnion (hors compétition), avec entre autre Elijah « Frodo » Wood et Rainn « Dwight Schrute » Wilson : Clint, wannabe écrivain newyorkais, retourne habiter chez sa mère dans une petite ville d’amérique et faire un boulot de prof remplaçant dans une école primaire, avec une équipe pédagogique un peu typée… Un virus transmis dans des nuggets de poulet transforme les gamins en zombies (la version speed, pas la version apathique). Comédie horreur-gore, c’est très drôle, les persos sont gratinés, les réparties font mouche, le rythme est impecable jusqu’au bout. Plus qu’à espérer qu’il soit diffusé en salle…
  • nuit Anime, avec deux adaptations de romans de Project Itoh:
    • Harmony : L’admédistration gère une société cyberpunk aseptisée, via un implant individuel WatchMe. Une rebelle, Miach, diffuse à ses deux proches amies l’idée de sortir de la norme et regagner sa liberté par le suicide (oui, on est au japon…). L’anime est graphiquement assez réussi, le monde posé est intéressant (la santé comme devoir citoyen, les biotechs invasives…) et on n’est pas cantonné au japon (ça commence chez les touaregs et ça va aussi en tchétchénie) – mais trop de longueurs, un manque de surprises et… bof
    • Empire of Corpses : Du steampunk, où les nécromates - cadavres animés – servent pour le travail industriel. Le Dr Watson (avec son ex-ami nécromate Vendredi) est recruté par M, afin de retrouver les travaux de Frankenstein, dont la créature a disparu et pourrait comploter qq chose… ça commence joliment et ça semble intéressant, et puis, bon, ça se prend les pieds dans le tapis et n’en fini pas de finir, dommage

Gromovar a écrit :On se disait il y a peu avec un copain qu'on y retournerait bien

Au plaisir de t'y croiser l'an prochain alors !
IokanaaN, spectateur holistique.
iok42
Neuromancien
 
Message(s) : 144
Inscription : 16 Décembre 2013, 16:27
Localisation : Strasbourg

Re: [Films] 23e Festival du Film Fantastique de Gérardmer

Message par iok42 » 31 Janvier 2017, 14:49

La 24e édition avait une bonne sélection et une bonne météo, l'occasion de voir 27 films en quatre jours, ça fait du bien (sauf au quota de sommeil)!

Jour 1/4:
  • Split de Night Shyamalan -- sur le thème du trouble dissociatif de l'identité, ma référence est Les 1001 vies de Billy Milligan de Daniel Keyes, et j'ai retrouvé dans Split une description très proche, donc très crédible. La touche de fantastique ne fait pas basculer le film, et l'acteur principal (James McAvoy) s'en sort très bien. Avec aussi Anya Taylor-Joy, vue dans The Witch l'année précédente...
  • Dans la rétrospective Kyoshi Kurosawa, vu Séance (bien), Kaïro (bancal) et Loft (dispensable)
  • Holidays, film à sketches, un segment par fête: fête des mères, des pères, saint-valentin, etc. Pas exceptionnel mais ça se regarde bien, et il en reste qqs bons moments (la gamine de saint-patrick, le christ-lapin de pâques...)
  • Orgueil, préjugés et zombies, l'adaptation du livre (que je n'ai pas lu). Le mélange Jane Austen + Zombies + Kung-fu fonctionne, et la réalisation est clean, même si ça reste produit cinématographique qui ne bouscule pas grand chose
  • Viral -- virus, propagation, zombies, quarantaine, rien de neuf sous le soleil. C'est pas mal fait, mais grosse impression de déjà vu
IokanaaN, spectateur holistique.
iok42
Neuromancien
 
Message(s) : 144
Inscription : 16 Décembre 2013, 16:27
Localisation : Strasbourg

Re: [Films] 23e Festival du Film Fantastique de Gérardmer

Message par iok42 » 31 Janvier 2017, 16:02

Jour 2/4:
  • David Lynch : the Art of Life -- docu sur la peinture et le parcours de David Lynch (très peu sur son ciné ou sa musique)
  • L'enfer des zombies de Lucio Fulci -- revu en version remasterisé, un classique quand on aime le zombie gore fauché italien de fin 70s... qqs scènes cultes, comme celle de l'oeil
  • Seuls, l'adaptation des cinq premiers tomes de la BD jeunesse -- des enfants/ados se réveillent dans leur ville, mais toutes les autres personnes ont disparu. La BD a de bonnes critiques, et le pitch est intéressant, mais le traitement ciné et les révélations, pff... bon, disons simplement que je ne suis pas le public cible
  • ReAlive -- suite à un diagnostic de cancer, un homme décide de se faire cryogéniser en vue d'un possible traitement dans le futur. Intéressant dans les questions soulevées, sur la technologie et les relations, un vrai film SF sans esbroufe
  • The Autopsy of Jane Doe -- un cadavre de jeune femme arrive "propre et frais" pour autopsie et cause du décès. Je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler, mais toute la partie autopsie du film fonctionne très bien, et la tension reste maintenue jusqu'au bout. Sans être foncièrement original, c'est pas tous les jours qu'on a un film de genre de celle qualité
  • The Void -- un coin paumé en amérique, un flic récupère un type un peu mal en point qui s'est échappé de là où il était enfermé, et l'amène à l'hopital... à partir de là, ça vire bizarre puis ça part en latte... Le film semble ne pas savoir choisir s'il veut faire du fantastique/horreur (à la hellraiser peut être) ou du film de monstre, ou de sf/mystique, ou autre chose - ni choisir parfois entre un ton sérieux ou parodique... Foutraque mais assez de bonnes choses pour susciter l'intérêt
  • Phantasm I (1979) et Phantasm II (1988) -- content d'avoir comblé cette lacune (dans le créneau des films d'horreur cultes), surtout le II qui m'a bcp fait rire
IokanaaN, spectateur holistique.
iok42
Neuromancien
 
Message(s) : 144
Inscription : 16 Décembre 2013, 16:27
Localisation : Strasbourg

Re: [Films] 23e Festival du Film Fantastique de Gérardmer

Message par iok42 » 01 Février 2017, 14:39

Jour 3/4
  • Under the Shadow -- à Téhéran, les bombardements s'intensifient, un immeuble se vide au fur et à mesure, mais une femme y reste avec sa fille... La situation n'est déjà pas évidente (guerre, libertés, émancipation de la femme...) mais s'ajoute à cela la possible présence d'un djinn... Les retours varient, de très bon (avec prix) à bcp moins (résumé à l'emporte pièce en "l'attaque du drap volant"), je trouve que c'est un film de fantôme classique mais assez bien mené.
  • Courts métrages
    • Limbo a eu le prix, mais la salle a trouvé ses 29' plutôt soporifiques, mais ceux qui kiffent Evolution peuvent l'apprécier...
    • Marée basse tourne autour d'un type au style de Léon qui garde une plage, il s'en sort bien avec son petit budget...
    • Le plan suit un père qui cherche sa fille kidnappée par une créature plus ou moins vampirique ; axé sur l'intimité du monstre, il bénéficie d'une ambiance bien posée, avec un décor bien campé...
    • Margaux -- film d'étudiants ciné, sur l'adolescence et la découverte de la sexualité, avec une chouette créature poisseuse ;
    • Please love me forever -- une histoire de coeur, dans les deux sens du terme, et une histoire mère/fille ; sympatoche
  • Rupture -- ça commence avec un couple séparé et leur gamin... Je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler, mais malgré ses défauts, ça donne un petit film "SF" pas mauvais
  • The Girl with all the Gifts, l'adaptation du livre (que je n'ai pas lu) -- honnête film de zombies, avec une épidémie déjà très avancée et un groupe scientifico-militaire ; la gamine en perso principal est l'intérêt essentiel, sinon rien de neuf... Un peu surpris que ça récolte le prix du public, il faut croire que la mode zombie est encore bien vivace
  • Underworld : Blood wars -- suite de la franchise où les vampires se lattent avec les garous, no comment, ça vole pas bien haut mais c'était pas prévu pour...
  • Nuit décalée:
    • Terra Formars de Takashi Miike -- mars a été terraformé en y envoyant du lychen et des cafards, une équipe de soldats au rebus est envoyé sur place pour nettoyer les cafards avant colonisation... mais ceux-ci ont mutés en anthropomorphes superbalèzes... mais heureusement les humains peuvent s'injecter des trucs qui les transforment en version insectifiée avec superpouvoirs. Je suppose que c'est adapté d'un manga, c'est gentiment n'imp' mais ce serait mieux en coupant 45' de métrage
    • The Lure -- Comédie musicale polonaise avec deux jeunes sirènes dans une discothèque/cabart... Original dans le ton mi-paillettes mi-glauque, ça vaudra le coup de regarder ce que la réalisatrice fera ensuite
IokanaaN, spectateur holistique.
iok42
Neuromancien
 
Message(s) : 144
Inscription : 16 Décembre 2013, 16:27
Localisation : Strasbourg

Re: [Films] 23e Festival du Film Fantastique de Gérardmer

Message par iok42 » 01 Février 2017, 15:16

Jour 4/4:
  • Grave (Raw) -- une jeune quitte le cocon familial végétarien pour aller faire ses études de vétérinaires là où se trouve déjà sa soeur. Déjà vu au festival de Strasbourg, j'avais été un brin déçu par rapport au buzz que le film avait, mais ça reste pas mal du tout, avec qqs scènes qui peuvent bien faire réagir l'audience... Revu à Gérardmer, ça passe encore bien, même si ça n'aurait pas été mon choix de grand prix
  • Sam was here -- un démarcheur porte-à-porte dans un désert redneck, c'est pas fun, mais quand en plus il n'y a personne et qu'on se sent observé, c'est vraiment mal barré... Bonne réalisation, photo, acteur, ambiance - mais gros flop sur la fin, dommage. Balèze sur le rapport qualité<>budget/délai, mais ç'aurait été mieux sans fumisterie scénaristique
  • Clown -- un père un peu surmené gère au pied levé le remplacement du clown pour la fête d'anniversaire de son fils, et s'en sort bien sur le coup - mais la suite n'est pas gagnée... Un bon petit film d'horreur avec humour noir, ça fait plaisir à voir, et sur certains points, ça n'y va pas de main morte. Par le réalisateur de Cop Car dont l'humour noir était bien vu aussi.
  • Prevenge -- une femme enceinte se fait suggérer qqs atrocités par son bébé... Des bonnes scènes et un scénar qui s'explique, ça vaut le coup (même si la réalisation a parfois des allures un peu télé). Alice Lowe : réalisatrice+scénariste+comédienne+enceinte, joli cumul de fonctions.
  • Incarnate -- un type entre dans l'esprit des possédés pour les libérer. Le vatican fait appel à lui pour traiter un gamin. Plutôt prévisible, mais ça se regarde...

Rq: je n'ai pas été revoir On l'appelle Jeeg Robot mais il mérite son prix spécial, pour le mélange superhéros+mafia+parodie...
IokanaaN, spectateur holistique.
iok42
Neuromancien
 
Message(s) : 144
Inscription : 16 Décembre 2013, 16:27
Localisation : Strasbourg


Retour vers Films/séries

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité