Page 1 sur 1

#PSF2020 : Vita Nostra de Marina & Sergueï Diatchenko

Posté : 18 septembre 2019, 05:33
par Cedric Jeanneret
Vita Nostra de Marina & Sergueï Diatchenko à paraitre en octobre chez L'Atalante

Image
Vita nostra brevis est, brevi finietur…
« Notre vie est brève, elle finira bientôt… »
C’est dans le bourg paumé de Torpa que Sacha entonnera l’hymne des étudiants, à l’« Institut des technologies spéciales ». Pour y apprendre quoi ? Allez savoir. Dans quel but et en vue de quelle carrière ? Mystère encore. Il faut dire que son inscription ne relève pas exactement d’un choix : on la lui a imposée… Comment s’étonner dès lors de l’apparente absurdité de l’enseignement, de l’arbitraire despotisme des professeurs et de l’inquiétante bizarrerie des étudiants ?
A-t-on affaire, avec Vita nostra, à un roman d’initiation à la magie ? Oui et non. On évoque irrésistiblement la saga d’Harry Potter et plus encore Les Magiciens de Lev Grossman. Mêmes jeunes esprits en formation, même apprentissage semé d’obstacles. Mais c’est sur une autre terre et dans une autre culture, slaves celles-là, que reposent les fondations d’un livre qui nous rappellera que le Verbe se veut à l’origine du monde. Les lecteurs de fantasy occidentale saturés d’aspirations à l’héroïsme tous azimuts en seront tourneboulés.
Cédric, Gromovar

Quelqu'un d'autre a prévu de le lire ?

Re: #PSF2020 : Vita Nostra de Marina & Sergueï Diatchenko

Posté : 07 mars 2020, 14:19
par Hoël
Un très grand bouquin qui m'a happé de la première à la dernière page, on n'est pas du tout dans Harry Poterlike, ici, ce sont des jeunes gens entre 16 et 20 ans qui sont concernés, leurs conditions d'études sont toujours malaisantes et parfois terrorisantes, l'angoisse est présente en permanence, d'autant plus qu'elle vient de l'incompréhension des protagonistes sur ce qui leur arrive, d'ailleurs, le lecteur est logé à la même enseigne puisque nombre de sujets évoqués ne sont justement pas concevables pour les pauvre prépositions ou conjonctions que nous sommes, ce qui amplifie l'effet d'identification à l'héroïne.

Un de mes deux coups de coeur de l'année en ce mois de mars avec le bouquin de Machado.

Re: #PSF2020 : Vita Nostra de Marina & Sergueï Diatchenko

Posté : 10 juin 2020, 09:42
par Vert
Lu aussi, un livre ultra-prenant dont j'ai beaucoup apprécié les mystères.