#PSF2020 Pardon, s'il te plaît, merci, de Charles Yu

Pour discuter de vos lectures
Répondre
Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3925
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

#PSF2020 Pardon, s'il te plaît, merci, de Charles Yu

Message par Lorhkan » 18 juillet 2019, 08:19

Image
Depuis le début de notre siècle, le romancier américain Charles Yu a acquis auprès de la critique américaine un renom particulier, en raison notamment de ses nouvelles régulièrement primées. Dans ces textes courts, qui sont autant de petits romans, il mêle une imagination à la Vonnegut, un sens de l’absurde à la Kafa et un humour geekesque à la Adams.
Grand représentant de la littérature spéculative, il déploie dans ses récits une forme moderne de réalisme magique. Partant de situations absurdes, inventives, loufoques, il déploie leurs conséquences concrètes, avec un sens aigu de la psychologie – dessinant un creux l’immense vide existentiel, qu’est devenue notre modernité.
C'est surprenant, parfois déroutant, Charles Yu adore visiblement joué avec la forme de ses textes, ça ne s'adresse sans doute pas à tout le monde, mais c'est en tout cas original et très intelligent.

Avatar du membre
Hoël
Bibliothèque ambulante
Messages : 653
Enregistré le : 16 avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: #PSF2020 Pardon, s'il te plaît, merci, de Charles Yu

Message par Hoël » 18 juillet 2019, 22:35

Je n'ai pas aimé, des exercices de style gratuits pour ma Pomme.
Tout est dans tout et réciproquement.

Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3925
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: #PSF2020 Pardon, s'il te plaît, merci, de Charles Yu

Message par Lorhkan » 19 juillet 2019, 07:14

Hoel a écrit :
18 juillet 2019, 22:35
Je n'ai pas aimé, des exercices de style gratuits pour ma Pomme.
Exercices de style oui, gratuits non, il y a du fond la plupart du temps.
Et d'ailleurs il n'y a pas que des exercices de style, il y a aussi des récits plus classiques. Mais je comprends bien que les textes "typés" puissent déplaire.

Répondre