#PSF2020 - Le Temps de la haine de Rosa Montero

Pour discuter de vos lectures
Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3606
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

#PSF2020 - Le Temps de la haine de Rosa Montero

Message par Lhisbei » 24 juin 2019, 20:53

Le Temps de la haine, troisième roman autour de Bruna Husky, la réplicante, de Rosa Montero sortira en septembre 2019 chez Métailié.

Image
Madrid 2110. Lorsque le commissaire Lizard disparaît, la réplicante Bruna Husky, détective privée, se lance éperdument à sa recherche. Elle découvre à la télévision qu’il est l’un des treize otages qui seront exécutés, un par un, par des terroristes très jeunes et dont les revendications sont bien accueillies pas ceux qui souffrent dans un monde où l’air et l’eau doivent s’acheter. Bruna, qui compte de façon obsessionnelle le nombre de jours qui la séparent de son obsolescence programmée de réplicante, se met à compter aussi le nombre de jours avant que Lizard soit décapité.

Dans son enquête elle découvre une colonie qui refuse la technologie ainsi qu’une structure du pouvoir qui remonte au xive siècle et pourrait dominer les technologies dont elle est elle-même issue. Dans ce monde secoué de convulsions multiples, les crispations populistes s’exaspèrent et une guerre civile devient inévitable. Tous se méfient de tous et ne restent que les liens anciens de l’amitié avec Yannis, le vieil archiviste dépressif, la farouche Gaby, les extraterrestres tendres et le boubi Bartolo, vorace et affectueux.

Dans ce troisième volet des aventures de Bruna Husky, son personnage le plus proche et le plus intime, Rosa Montero construit avec virtuosité un univers bigarré, insolite et familier, elle provoque les émotions du lecteur, le secoue tout en l’amenant à réfléchir sur notre présent comme prémices du monde qu’elle nous décrit.

Un roman intense à l’action trépidante sur les excès du pouvoir, l’horreur des dogmes, la mélancolie du passage inévitable du temps, la passion amoureuse.

La lauréate du Grand Prix national des Lettres construit une brillante métaphore des temps que nous vivons.
J'ai hâte !
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
yogo
Empereur Padishah
Messages : 1106
Enregistré le : 01 septembre 2013, 19:45
Contact :

Re: #PSF2020 - Le Temps de la haine de Rosa Montero

Message par yogo » 24 juin 2019, 21:10

J'avais adoré Des larmes sous la pluie, beaucoup moins Le poids du coeur mais je lirai celui-ci.
Merci Lishbei.

Avatar du membre
Lune
Licornosaure
Messages : 4499
Enregistré le : 29 août 2013, 09:29
Localisation : Breizh
Contact :

Re: #PSF2020 - Le Temps de la haine de Rosa Montero

Message par Lune » 24 juin 2019, 22:00

*sautille* (telle une chèvre 😂)
Je m'échinais à me remémorer ce qui allait venir. Christopher Priest

Un Papillon dans la Lune c'est par là.

Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3606
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: #PSF2020 - Le Temps de la haine de Rosa Montero

Message par Lhisbei » 24 juin 2019, 22:05

La chèvre, la nouvelle hype licornesque ;)
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Hoël
Bibliothèque ambulante
Messages : 617
Enregistré le : 16 avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: #PSF2020 - Le Temps de la haine de Rosa Montero

Message par Hoël » 25 juin 2019, 08:03

En voilà un qui va finir presto dans ma musette (et ce que Rosa Montero a écrit en littérature générale est aussi excellent, je ne saurais trop recommander Instructions pour sauver le monde et La chair).
Tout est dans tout et réciproquement.

Avatar du membre
Aldaran
Neuromancien
Messages : 172
Enregistré le : 23 juin 2018, 15:17

Re: #PSF2020 - Le Temps de la haine de Rosa Montero

Message par Aldaran » 25 juin 2019, 09:47

Arf. Totalement passée sous mon radar, la dame.
Vous me donnez envie de creuser.

Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3897
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: #PSF2020 - Le Temps de la haine de Rosa Montero

Message par Lorhkan » 25 juin 2019, 10:20

Il sera mien aussi, j'avais beaucoup aimé les deux premiers.
Aldaran a écrit :
25 juin 2019, 09:47
Arf. Totalement passée sous mon radar, la dame.
Vous me donnez envie de creuser.
Ha oui, tu devrais creuser, ça vaut vraiment le coup. ;)

Avatar du membre
Aldaran
Neuromancien
Messages : 172
Enregistré le : 23 juin 2018, 15:17

Re: #PSF2020 - Le Temps de la haine de Rosa Montero

Message par Aldaran » 26 juin 2019, 19:24

Ayé, j'ai attaqué Des larmes et, au bout d'une petite centaine de pages, je sais que j'aimerai jusqu'au bout.
Pas assez de matière à cette heure pour savoir si l'histoire me plaira mais ce qu'y met l'autrice me plait beaucoup.

Je me suis également payé L'Idée ridicule de ne plus jamais te revoir qui m'a beaucoup intrigué (et surtout pour me faire pardonner auprès de ma libraire réfractaire à la SF le « ah, ben vous en avez quand même lu, z'êtes pas complètement perdue ! » après qu'elle m'ait dit toute son admiration pour Montero et Des larmes)...

Merci encore pour la suggestion, c'est top !

Avatar du membre
Aldaran
Neuromancien
Messages : 172
Enregistré le : 23 juin 2018, 15:17

Re: #PSF2020 - Le Temps de la haine de Rosa Montero

Message par Aldaran » 16 juillet 2019, 14:18

Terminé Le Poids du cœur. J'ai autant aimé que le précédent et je suivrai Bruna à la rentrée.
Me reste les autres ouvrages de Montero à découvrir (L'Idée de ne plus jamais te revoir et La Chair notamment).
Mais je vais d'abord me lancer dans L'Ensorceleuse (Elizabeth Hand).

Avatar du membre
Hoël
Bibliothèque ambulante
Messages : 617
Enregistré le : 16 avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: #PSF2020 - Le Temps de la haine de Rosa Montero

Message par Hoël » 16 juillet 2019, 15:33

Aldaran a écrit :
16 juillet 2019, 14:18

La Chair
Ce qui est marrant dans celui-là, c'est que bien qu'il s'agisse d'un bouquin de lit. gén., elle y parle constamment de P. K. Dick, et elle se met aussi en scène dans un passage schizophrène.
Tout est dans tout et réciproquement.

Répondre