#PSF2020 La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Pour discuter de vos lectures
Avatar du membre
gepe
Initié
Messages : 89
Enregistré le : 14 avril 2019, 12:42
Localisation : Lille
Contact :

#PSF2020 La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Message par gepe » 22 juin 2019, 13:10

Anudar a écrit :
22 juin 2019, 09:27
Hoel a écrit :
21 juin 2019, 11:26
gepe a écrit :
21 juin 2019, 07:51
Je le commence ce jour, sinon un petit ressenti comme ça à chaud
Ben pour ma Pomme, je me demande comment il a pu aller jusqu'au bout, c'est lourd à un point !
Comme souvent avec la Pom-Pom-Pidou-Wah de Hoel, il convient d'en prendre et d'en laisser.

La réponse la plus rapide que je pourrais faire serait de se reporter à ma chronique, laquelle sera publiée très bientôt (j'ai à parler de Men in Black : International au préalable - merci de ne pas juger). Une réponse guère plus détaillée serait de dire qu'il vaut mieux se faire son propre avis (après tout, c'est tout l'intérêt d'être blogueur au P-SF ou même simple forumeur). Une réponse plus conséquente consisterait à dire qu'il ne faut pas lire La Fleur de Dieu comme un nouveau Dune bien que cette source d'inspiration soit évidente jusque dans la quatrième de couverture. Jean-Michel Ré a aimé Dune, c'est évident, mais il en a tiré autre chose - comme n'importe quel Jodorowsky, par exemple. Il est certain que les amateurs de hard SF n'aimeront pas et il est certain aussi que des amateurs de Dune moins tolérants - voire moins herbertiens ? - que moi risquent d'être franchement hostiles à l'égard de ce livre.

Et pour le reste, se reporter à ma chronique à venir laquelle attendra tous vos commentaires in situ.
Merci pour ce petit retour, l’avantage ou pas, je ne sais pas, mais j’ai jamais vu ou lu dune donc je suis « neutre » mais j’ai lu 150 pages hier et ce matin et mise à part les aller-retours dans le glossaire, je trouve ça bien, assez fluide en fait, à suivre ..
“Un lecteur vit un milliers de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une.”
Georges R.R. Martin
« La bonne science-fiction est meilleure que n’importe quelle mauvaise science » Sir Martin Rees, baron Rees of Ludlow

Avatar du membre
Hoel
Bibliothèque ambulante
Messages : 566
Enregistré le : 16 avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: #PSF2020 La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Message par Hoel » 22 juin 2019, 16:54

Anudar a écrit :
22 juin 2019, 09:27

Comme souvent avec la Pom-Pom-Pidou-Wah de Hoel.

C'est bien la première fois qu'on me compare à Marylin ! je peux argumenter davantage pour La fleur de dieu, la surabondance d'adjectifs "La peau de son crâne, lisse et soyeuse, exerçait une attirance presque irrésistible pour ses mains marmoréennes." , la fadeur des personnages au regard du décor qui prend le pas sur tout y compris sur l'intrigue, le narrateur omniscient qui raconte tout ce que pense chaque personnage, j'ai tenu une centaine de pages.

J'ai fini Darien de Iggulden chez Bragelonne et ça m'a beaucoup pluun auteur de Fantasy français à suivre, des personnages bien campés, des rebondissements bien amenés et un second degré permanent.

Je viens de lire une centaine de pages de Que passe l'hiver et ce n'est pas mal du tout à part un procédé très agaçant : avec une narration au présent, on obtient plus de vivacité et de fluidité dans l'intrigue, mais l'effet est ici sans cesse brisé par des rappels au passé avec un plus que parfait omniprésent.
Tout est dans tout et réciproquement.

Avatar du membre
Anudar
Scribe Arkhonte
Messages : 1873
Enregistré le : 29 août 2013, 08:10
Localisation : Entre l'Ardèche et Lyon
Contact :

Re: #PSF2020 La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Message par Anudar » 22 juin 2019, 17:56

Je divise le sujet puisqu'après tout, pourquoi pas ? Dans la bataille, le message de Hoel qui contenait plusieurs informations se retrouve en partie au mauvais endroit. Hoel, je t'invite à répondre à nouveau dans le fil précédent pour y remettre le contenu qu'il fallait ;)
Hoel a écrit :
22 juin 2019, 16:54
C'est bien la première fois qu'on me compare à Marylin !
En fait il s'agissait d'une référence à la BD signée par Edika.
Hoel a écrit :
22 juin 2019, 16:54
je peux argumenter davantage pour La fleur de dieu, la surabondance d'adjectifs "La peau de son crâne, lisse et soyeuse, exerçait une attirance presque irrésistible pour ses mains marmoréennes." , la fadeur des personnages au regard du décor qui prend le pas sur tout y compris sur l'intrigue, le narrateur omniscient qui raconte tout ce que pense chaque personnage, j'ai tenu une centaine de pages.
Les choix d'écriture d'un auteur le concernent avant tout. Je ne peux m'empêcher de noter que Latium s'était lui-même en son temps attiré certaines critiques en ce sens et je ne doute pas qu'un Bordage, s'il n'était pas à l'heure actuelle si bien "installé" dans le paysage, pourrait recevoir son lot d'ironie quant à son utilisation des points de suspension et de certains calembours. On est libre d'aimer ou pas, mais par définition cela ne constitue pas une critique objective. Ou alors, cela revient à donner raison à mon moi-quatorze-ans qui n'a pas lu autre chose que les passages à étudier du Père Goriot parce que l'écriture de Balzac l'emmerdait.

Il existe clairement des axes littéraires plus fermes et surtout plus indiscutables pour critiquer ce livre.
Image

Image
« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3537
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: #PSF2020 La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Message par Lhisbei » 22 juin 2019, 20:30

Ajout du tag #PSF2020 pour ce fil dédié.
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Herbefol
Empereur Padishah
Messages : 1348
Enregistré le : 16 septembre 2013, 15:29
Contact :

Re: #PSF2020 La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Message par Herbefol » 22 juin 2019, 22:11

Anudar a écrit :
22 juin 2019, 17:56
Hoel a écrit :
22 juin 2019, 16:54
je peux argumenter davantage pour La fleur de dieu, la surabondance d'adjectifs "La peau de son crâne, lisse et soyeuse, exerçait une attirance presque irrésistible pour ses mains marmoréennes." , la fadeur des personnages au regard du décor qui prend le pas sur tout y compris sur l'intrigue, le narrateur omniscient qui raconte tout ce que pense chaque personnage, j'ai tenu une centaine de pages.
On est libre d'aimer ou pas, mais par définition cela ne constitue pas une critique objective.
Ça me paraît au contraire très objectif comme argumentation, y a même un exemple pour appuyer le truc. :)
Au sommaire : Omale de Genefort, L'arbre des pendus d'Aaronovitch, Le crépuscule des dieux de Przybylski, La patrouille du temps d'Anderson & L'héritier de Novron de Sullivan.

Avatar du membre
Anudar
Scribe Arkhonte
Messages : 1873
Enregistré le : 29 août 2013, 08:10
Localisation : Entre l'Ardèche et Lyon
Contact :

Re: #PSF2020 La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Message par Anudar » 22 juin 2019, 22:18

Herbefol a écrit :
22 juin 2019, 22:11
Anudar a écrit :
22 juin 2019, 17:56
Hoel a écrit :
22 juin 2019, 16:54
je peux argumenter davantage pour La fleur de dieu, la surabondance d'adjectifs "La peau de son crâne, lisse et soyeuse, exerçait une attirance presque irrésistible pour ses mains marmoréennes." , la fadeur des personnages au regard du décor qui prend le pas sur tout y compris sur l'intrigue, le narrateur omniscient qui raconte tout ce que pense chaque personnage, j'ai tenu une centaine de pages.
On est libre d'aimer ou pas, mais par définition cela ne constitue pas une critique objective.
Ça me paraît au contraire très objectif comme argumentation, y a même un exemple pour appuyer le truc. :)
Allons ! Un angliciste de ta classe doit savoir que cela s'appelle du cherry picking.
Image

Image
« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Avatar du membre
Aldaran
Neuromancien
Messages : 142
Enregistré le : 23 juin 2018, 15:17

Re: #PSF2020 La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Message par Aldaran » 23 juin 2019, 00:04

Herbefol a écrit :
22 juin 2019, 22:11
Anudar a écrit :
22 juin 2019, 17:56
Hoel a écrit :
22 juin 2019, 16:54
je peux argumenter davantage pour La fleur de dieu, la surabondance d'adjectifs "La peau de son crâne, lisse et soyeuse, exerçait une attirance presque irrésistible pour ses mains marmoréennes." , la fadeur des personnages au regard du décor qui prend le pas sur tout y compris sur l'intrigue, le narrateur omniscient qui raconte tout ce que pense chaque personnage, j'ai tenu une centaine de pages.
On est libre d'aimer ou pas, mais par définition cela ne constitue pas une critique objective.
Ça me paraît au contraire très objectif comme argumentation, y a même un exemple pour appuyer le truc. :)
J'aime qu'on puisse aimer ou pas. C'est le premier droit du lecteur, si on y réfléchis bien.
Mais pourquoi reprocher les préférences d'écriture ? Faire ça, c'est tout ce qu'on veut, sauf objectif.
« La peau de son crâne, lisse et soyeuse, exerçait une attirance presque irrésistible pour ses mains marmoréennes. »
Et ?
Le gars (ou la fille, ché pas, j'ai pas lu le roman) aux mains pâles, il (ou elle...) kiffe caresser les crânes lisses et soyeux. En tant que bientôt chauve, cette phrase est un tantinet optimiste à mes yeux. J'aime bien. Et puis. Quel que soit mon goût pour certains agencements de mots, que puis reprocher là-dedans ?
(Chuis pas frais ce soir, pardon. Mais chuis sincère, je ne comprends pas le « reproche »...)

Avatar du membre
Baroona
Bibliothèque ambulante
Messages : 654
Enregistré le : 13 février 2014, 10:45
Contact :

Re: #PSF2020 La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Message par Baroona » 23 juin 2019, 09:48

Question : il manque des messages à la discussion ?
Parce que je ne vois pas celui où Hoel affirme proposer une critique objective et incontestable.

Et puis bon, hein, les "critiques objectives" en littérature, huhu...

Avatar du membre
Anudar
Scribe Arkhonte
Messages : 1873
Enregistré le : 29 août 2013, 08:10
Localisation : Entre l'Ardèche et Lyon
Contact :

Re: #PSF2020 La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Message par Anudar » 23 juin 2019, 10:11

Il ne manque aucun message.
Hoel a écrit :
21 juin 2019, 11:26
Ben pour ma Pomme, je me demande comment il a pu aller jusqu'au bout, c'est lourd à un point !
Clairement le fruit du pommier nous dit que ce livre est lourd. Pas "à mon sens, ce livre est lourd" mais bel et bien "je ne comprends pas comment on peut lire ça vu comme c'est lourd". Hoel ne dit certes pas que sa critique est incontestable mais il est loisible de comprendre que - pour lui au moins - sa brève affirmation a valeur de. Et du reste, Herbefol et Aldaran l'ont bien perçu comme moi - l'un pour aller dans le sens de Hoel et l'autre dans le mien.

On peut discuter autant qu'on voudra de l'objectivité en termes de critique littéraire - au-delà du fait que c'est un débat intéressant, cela ferait du trafic sur le forum et ce serait une bonne chose - mais pas dans ce sujet, qui est consacré à un titre et non à une discussion générale. Merci par avance.
Image

Image
« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Avatar du membre
Hoel
Bibliothèque ambulante
Messages : 566
Enregistré le : 16 avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: #PSF2020 La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Message par Hoel » 23 juin 2019, 13:50

Bon, commençons par le commencement, l'objectivité, en matière de critique littéraire, ne peut se rapporter qu'à des éléments factuels (ici, la surabondance des adjectifs, le narrateur omniscient, la multiplication des points de vue sans établir la personnalité des protagonistes).

Pour les "je trouve ça lourd ou pas", on est clairement dans le subjectif.

Mêler l'un à l'autre ne se fait pas dans un cadre universitaire (cadre que j'ai connu pendant huit ans en les universités de Nanterre et de la Sorbonne, allant dans mon outrecuidance jusqu'à soutenir un mémoire de maîtrise sur le roman initiatique dans la S.F., un mémoire de D.E.A. sur les femmes écrivains de S.F. et même une thèse, malheureusement avortée, sur le même sujet), mais il ne m'a jamais semblé que les forums appartenaient à ce milieu.

Il me semble que j'ai argumenté mes positions, je peux aller puiser maint autres exemples dans le bouquin puisque je ne l'ai pas encore revendu mais celui que j'ai donné me paraît amplement suffisant, sachant que le chapitre où il se trouve n'apporte strictement rien à l'intrigue et qu'on a l'impression que l'écrivain se délecte à accumuler les figures de style sans autres but que de les accumuler.

Un forum n'est pas (plus ?) souvent le lieu d'une joute sur la littérature mais j'ai avancé des arguments et on n'a guère répondu dessus sinon qu'il s'agissait du choix de l'écrivain (encore heureux !). Je regrette d'avoir éventuellement blessé Anudar s'il a compris un quelconque mépris dans le fait que je m'étonnais qu'il fût allé jusqu'au bout du livre, c'est une souffrance que je ne m'inflige plus depuis longtemps mais j'ai constaté qu'un certain nombre de blogueurs étaient prêts à en passer par là pour des raisons qui leur appartiennent, pour ma Pomme, j'en fais assez avec les milliers de copies que je corrige chaque année
Tout est dans tout et réciproquement.

Répondre