Journal d'un AssaSynth - Martha Wells

Pour discuter de vos lectures
Avatar du membre
yogo
Empereur Padishah
Messages : 1131
Enregistré le : 01 septembre 2013, 19:45
Contact :

Journal d'un AssaSynth - Martha Wells

Message par yogo » 06 mai 2019, 17:16

Image
« J’aurais pu faire un carnage dès l’instant où j’ai piraté mon module superviseur ; en tout cas, si je n’avais pas découvert un accès au bouquet de chaînes de divertissement relayées par les satellites de la compagnie. 35 000 heures plus tard, aucun meurtre à signaler, mais, à vue de nez, un peu moins de 35 000 heures de films, de séries, de lectures, de jeux et de musique consommés. Comme impitoyable machine à tuer, on peut difficilement faire pire. »

Et quand notre androïde de sécurité met au jour un complot visant à éliminer les clients qu’il est censé protéger, il ne recule ni devant le sabotage ni devant l’assassinat ; il s’interpose même face au danger, quitte à y laisser des morceaux.

Martha Wells signe avec cette série un récit tout en ironie et en sensibilité sur l’éveil à la conscience et l’exercice du libre arbitre.

Défaillances systèmes, la première des quatre novellas qui forment « Journal d’un AssaSynth », a reçu les prix Hugo, Nebula, Alex et Locus.
Ils ont lu la VO : Gromovar, Lianne, Blackwolf et Apophis

Et moi la VF : clic

Avatar du membre
Lune
Licornosaure
Messages : 4521
Enregistré le : 29 août 2013, 09:29
Localisation : Breizh
Contact :

Re: Journal d'un AssaSynth - Martha Wells

Message par Lune » 06 mai 2019, 21:00

Je verrai pour lire ça quand je pourrais lol bref cet été peut être
Je m'échinais à me remémorer ce qui allait venir. Christopher Priest

Un Papillon dans la Lune c'est par là.

Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3925
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: Journal d'un AssaSynth - Martha Wells

Message par Lorhkan » 06 mai 2019, 21:02

Ça m'intéresse aussi. Numérique ou papier, ça va dépendre des prix, surtout qu'il y a trois ou quatre novellas il me semble.

Avatar du membre
yogo
Empereur Padishah
Messages : 1131
Enregistré le : 01 septembre 2013, 19:45
Contact :

Re: Journal d'un AssaSynth - Martha Wells

Message par yogo » 06 mai 2019, 22:35

Lorhkan a écrit :
06 mai 2019, 21:02
Ça m'intéresse aussi. Numérique ou papier, ça va dépendre des prix, surtout qu'il y a trois ou quatre novellas il me semble.
5,99 le numérique - 10,99 le papier

Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3925
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: Journal d'un AssaSynth - Martha Wells

Message par Lorhkan » 07 mai 2019, 07:19

yogo a écrit :
06 mai 2019, 22:35
Lorhkan a écrit :
06 mai 2019, 21:02
Ça m'intéresse aussi. Numérique ou papier, ça va dépendre des prix, surtout qu'il y a trois ou quatre novellas il me semble.
5,99 le numérique - 10,99 le papier
Merci.
10,90€ pour 128 pages, on est dans le format de la collection "Une heure-lumière" chez le Bélial' (dans la fourchette haute niveau prix quand même puisqu'elle n'a jamais dépassé les 10€...). Ça me convient assez. Faut que je passe chez mon libraire. :D

Avatar du membre
Hoël
Bibliothèque ambulante
Messages : 653
Enregistré le : 16 avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: Journal d'un AssaSynth - Martha Wells

Message par Hoël » 07 mai 2019, 10:06

Je l'ai commandé, j'avais beaucoup aimé sa pentalogie de Fantasy Ile-rien.
Tout est dans tout et réciproquement.

Avatar du membre
yogo
Empereur Padishah
Messages : 1131
Enregistré le : 01 septembre 2013, 19:45
Contact :

Re: Journal d'un AssaSynth - Martha Wells

Message par yogo » 07 mai 2019, 17:12

Lorhkan a écrit :
07 mai 2019, 07:19
10,90€ pour 128 pages, on est dans le format de la collection "Une heure-lumière" chez le Bélial' (dans la fourchette haute niveau prix quand même puisqu'elle n'a jamais dépassé les 10€...). Ça me convient assez. Faut que je passe chez mon libraire. :D
Pour info les Une Heure Lumière font entre 18 000 et 30 000 mots et cette novella fait 33 000 (d'après kobo.com) et je suis d'accord avec toi, le prix de 5,99 euros est la limite acceptable pour ce genre d'ouvrage.

Par contre je voulais prendre Les affamés de Silène Edgar est là, le fichier numérique est à 14,99 pour 61 000 mots. Aussi court, sans frais de traduction... ils ne veulent pas vendre leur bouquin. :roll: :roll:

Quand je vois les Lunes d'Encre à 17€ (avec DRM) je pleure aussi !!!

Heureusement qu'il y a Albin Michel Imaginaire (Terminus - 125 000 mots - 13€ / La fleur de Dieu - 10€), L'Atalante (Réjouissez Vous - 139 000 mots - 10€), Le Bélial (Diaspora - 106 000 mots - 12€)

Bref, c'était ma contribution habituelle sur les prix du numériques !

Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3925
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: Journal d'un AssaSynth - Martha Wells

Message par Lorhkan » 30 mai 2019, 13:49


Avatar du membre
Hoël
Bibliothèque ambulante
Messages : 653
Enregistré le : 16 avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: Journal d'un AssaSynth - Martha Wells

Message par Hoël » 14 juillet 2019, 20:19

Pas mal du tout, d'autant plus que le deuxième volume complexifie l'I.A. par ses interactions et discussions avec d'autres intelligences artificielles, il y a une véritable progression dont on pressent qu'elle va se poursuivre dans les novellas suivantes, le deuxième est beaucoup plus drôle que le premier.
Tout est dans tout et réciproquement.

Avatar du membre
yogo
Empereur Padishah
Messages : 1131
Enregistré le : 01 septembre 2013, 19:45
Contact :

Re: Journal d'un AssaSynth - Martha Wells

Message par yogo » 14 juillet 2019, 21:00

Puisque l'on parle de ce second opus, voilà sa présentation et ce sera une de mes prochaines lectures.

Image
Les SecUnits se moquent pas mal des actualités. Même après avoir piraté mon module superviseur et débloqué mes accès, je n’y ai jamais prêté grande attention. D’abord, parce que les téléchargements de contenu multimédia risquent moins de déclencher les alarmes éventuelles des réseaux locaux et satellitaires, mais surtout, parce que les informations sont d’un ennui mortel et que je me fiche éperdument des querelles entre humains tant que je n’ai pas 1) à y mettre un terme, 2) à nettoyer après eux.

Où AssaSynth se fait passer pour un humain augmenté et embaucher comme consultant de sécurité auprès de trois scientifiques en litige avec leur employeur…

Entre voyage dans la galaxie et exploration de mine abandonnée, Schémas artificiels sonde davantage la conscience émergente du narrateur. Ses relations avec d’autres intelligences artificielles dessinent une fresque de personnages non-humains d’une grande profondeur, rappelant le cycle de « La Culture » de Iain Banks. Et à se mettre au service d’humains, AssaSynth découvre à quel point il est délicat de ne pas s’attacher émotionnellement à ceux qu’on protège.

Répondre