La terre sauvage - Julia Verlanger

Pour discuter de vos lectures

La terre sauvage - Julia Verlanger

Message par Le chien critique » 12 Novembre 2018, 17:10

Image
Julia Verlanger, Bragelonne, 2008, 540 p., 25€

Présentation de l'éditeur :
Dans une France en proie au chaos d’une guerre bactériologique, Gérald tente de survivre en gagnant le sud quand il tombe sur Annie, une fille qui a pour idée fixe d’aller à Paris. Pour y arriver, il leur faudra remonter l’Autoroute sauvage. Entre les mares de bactéries, les poches de gaz hallucinogènes et les bandes de pillards, le voyage promet d’être chaud ! Et puis il y a la Mort en billes, ces globes gélatineux qui se collent aux squelettes pour les animer. Le havre de paix qu’ils finissent enfin par trouver ne résistera pas à un raid d’esclavagistes. Pour venger leurs amis de l’Île brûlée et retrouver Annie, Gérald et son ami Thomas devront affronter une nouvelle menace.

Mon ressenti :
Ce volume contient une trilogie L'Autoroute sauvage, La Mort en billes, L'Île brûlée parue initialement dans la fameuse collection Fleuve Noir Anticipation, sous le pseudo de Gilles Thomas
Un éditeur très ouvert comme nous le dit une des annexes :
Chez cet éditeur [Fleuve noir], en effet, les dames sont absentes de l’écurie des auteurs. Est-ce une désaffection des femmes pour les genres publiés ? C’est surtout la politique de la maison, le Fleuve Noir ayant une réputation de conservatisme. Les luttes acharnées des femmes, à partir de 1973, pour acquérir une autonomie réelle, restent sans effet sur la position des éditions Fleuve noir… sauf pour Julia, qui doit cependant se cacher sous un pseudonyme masculin.

L'histoire est assez classique, un solitaire dans un monde post apocalyptique qui va faire quelques rencontres durant ses déambulations et trouver quelques ilots de calme dans cette France ravagée par les armes bactériologiques.
Mais Julia Verlanger sait construire un récit, et je ne me suis même pas aperçu que j'avais dévoré les trois romans en quelques heures.

Quatre nouvelles sans rapport avec la trilogie mais toujours dans un monde post apo viennent compléter l'ensemble de bien belle manière.
Laurent Genefort et Serge Perraud concluent l'ensemble, en nous donnant des éléments biographiques et des pistes de lecture

Au final, l'envie de continuer à découvrir l'auteure

Mon avis sur le roman L'Autoroute sauvage
Mon avis sur le reste du volume
Avatar de l’utilisateur
Le chien critique
Neuromancien
 
Message(s) : 200
Inscription : 13 Novembre 2017, 17:12

Retour vers Littérature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invité(s)

cron