Le Dragon Griaule - Lucius Shepard

Pour discuter de vos lectures

Le Dragon Griaule - Lucius Shepard

Message par Le chien critique » 29 Octobre 2018, 11:52

Image
Lucius Shepard, 2011, Le Bélial, 480p., 11€ epub sans DRM

Présentation de l'éditeur :
En 1853, dans un lointain pays du Sud, en un monde séparé du nôtre par la plus infime marge de possibilité, la vallée de Carbonales, une région fertile entourant la cité de Teocinte et réputée pour sa production d’argent, d’acajou et d’indigo, était placé sous la domination d’un dragon nommé Griaule. Il y avait d’autres dragons en ce temps-là, vivant pour la plupart sur des îlots rocheux à l’ouest de la Patagonie — de minuscules créatures irascibles, dont la plus grande avait à peine la taille d’une alouette. Mais Griaule était l’une des Bêtes géantes qui avaient régné sur un âge antique. Au fil des siècles, il avait grandi jusqu’à mesurer sept cent cinquante pieds au garrot et plus de six mille pieds de la queue au museau…

Mon ressenti :
Le style de l'auteur m'avait attiré dans la novella Les attracteurs de Rose Street. Et comme Baroona n'arrête pas de nous dire qu'il faut lire un certain recueil.
Même si il y a à boire et à manger à travers les différents textes, l'impression d'ensemble est très bonne.
Comme je n'aime pas trop la fantasy, sa façon d'aborder le dragon m'a beaucoup plu.

Mon avis détaillé

D'autres avant moi se sont laissés influencés par le dragon Griaule
Lucius Shepard tisse un univers plein de noirceurs assez fascinant, et il a une sacrée plume pour mettre tout cela en forme (Vert)
Lorhkanse lance dans la dissection du dragon
En vrai super-héros qui ne s'en laisse pas compter, Xapur n'a pas succombé à l’influence subtile et perverse du Dragon Griaule !

Le mot de la fin à Baroona, qui influence depuis sa lecture tous les blogs de ses commentaires pour nous inciter à lire ce recueil, et qui me vole ma conclusion :
Au final, malgré des textes qui ne m'ont pas tous complètement emballés, Le Dragon Griaule est un recueil exceptionnel, pour au moins trois raisons. Tout d'abord, l'univers créé autour du dragon est inédit et superbement bien décrit. Dans cette continuité, il faut saluer la plume de Lucius Shepard : les descriptions sont magistrales et le texte est aiguisé. Mais surtout il sait terminer ses histoires. Même sans chute étonnante, chaque page finale est ciselée pour finir en toute beauté. Enfin, et peut-être même surtout, Le Dragon Griaule offre de nombreux moments réflexions, avec le libre-arbitre et la question des influences au coeur de tout. Mais peut-être est-ce Griaule qui influence ces mots pour vous inciter à le lire, qui sait ?
Avatar de l’utilisateur
Le chien critique
Neuromancien
 
Message(s) : 189
Inscription : 13 Novembre 2017, 17:12

Retour vers Littérature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 17 invité(s)