Des auteurs et/ou des genres mis sur liste noire en France ?

Pour discuter de vos lectures
Avatar du membre
Herbefol
Empereur Padishah
Messages : 1387
Enregistré le : 16 septembre 2013, 15:29
Contact :

Re: Des auteurs et/ou des genres mis sur liste noire en Fran

Message par Herbefol » 22 octobre 2018, 10:51

Apophis a écrit :
Herbefol a écrit :rien n'empêche ces derniers de monter leur maison pour publier tous ces titres qui se vendront certainement par pleines palettes.
Le mot que tu cherches est "L'Atalante". Et oui, ça se vend plutôt bien (cf Honor Harrington et La flotte perdue).
Si ça existe déjà, alors de quoi te plains-tu ?
Au sommaire : The Queen of Bedlam de McCammon, Barbarossa de Lopez & Otkhmezuri, Thin Air de Morgan, Les vainqueurs de Goya & Gunpowder Moon de Pedreira.

Avatar du membre
Apophis
Dompteur de Xénomorphes
Messages : 371
Enregistré le : 01 novembre 2016, 17:42
Localisation : Gizeh
Contact :

Re: Des auteurs et/ou des genres mis sur liste noire en Fran

Message par Apophis » 22 octobre 2018, 10:56

Si demain, l'Atalante disparaît, c'est toute la SF militaire ou quasiment qui fout le camp avec elle (il y a Bragelonne qui en fait un peu, ainsi que J'ai lu, de mémoire). Alors les gros cycles, qui se vendent bien, du genre Honor Harrington, seront peut-être récupérés sur des critères purement commerciaux, mais clairement, à partir de là, le reste, à moins qu'il soit à cadre militaire mais farouchement antimilitariste, ne sera plus publié en France. Tout le fandom de SF militaire en est convaincu dur comme fer, et vu les contacts que j'ai auprès de plusieurs maisons d'édition, je n'ai vraiment aucune raison d'en douter.

Avatar du membre
Anudar
Scribe Arkhonte
Messages : 1884
Enregistré le : 29 août 2013, 08:10
Localisation : Entre l'Ardèche et Lyon
Contact :

Re: Des auteurs et/ou des genres mis sur liste noire en Fran

Message par Anudar » 22 octobre 2018, 10:57

Apophis a écrit :
Anudar a écrit :Très précisément ce que tu écrivais c'était ça :
Apophis a écrit :Sauf que tu ne peux pas toujours te baser sur ce qui marche / ne marche pas auprès du public anglo-saxon, vu que les goûts du public français sont très différents.
Entre "très différents" et "parfois divergents" il me semble qu'il y a tout de même un monde.
La phrase commence par "tu ne peux pas toujours te baser", ce qui équivaut totalement à "parfois divergent".
Bon, je pense qu'on va peut-être s'en tenir à ça sur ce point au vu de la... divergence temporelle d'interprétation de tes propos.
Apophis a écrit :
Anudar a écrit :Si je ne doute pas qu'il doit bien y avoir quelques différences entre les deux publics - il est bien connu que les américains ne sont pas des français qui parleraient anglais, pas plus que les français ne sont des américains qui parleraient français - le fait est que les cultures populaires sont largement partagées sur les deux rives de l'Atlantique. C'est en particulier le cas pour la culture geek - l'Internet, les blockbusters et maintenant les plateformes de VOD sont passées par là - et c'est le cas depuis longtemps pour sa composante SF. Franchement, la culture SF anglo-saxonne et en particulier américaine est l'une des plus accessibles chez nous et depuis des années, comme en témoignent les rayonnages de la librairie d'occasion.
Absolument pas. Aux USA, lire des comics, jouer aux jeux de rôle ou à des jeux de plateau, lire de la SFF, sont des activités parfaitement admises pour un adulte. En France, lire de la SFF est assimilé à lire de la sous-littérature pour gamin, tout comme lire des comics ou jouer au jeu de rôle. L'imaginaire, à part à la télévision et au cinéma, n'est pas aussi mainstream dans la culture française qu'il l'est dans la culture américaine. Les éditeurs français se plaignent d'ailleurs constamment du fait que le succès du Trône de fer (la série) ou de Star Wars n'ait pas de retentissement significatif sur les ventes / la taille du lectorat SFF français. Va faire un tour sur le forum du Belial' pour t'en convaincre.
Anudar a écrit :Quant à dire que la SFFF populaire est mal accueillie chez nous, je pense que c'est complètement faux à force de voir à quel point la littérature de licence est accessible jusque dans les rayonnages de SF que tu dirais "non-populaire". Et je ne parle même pas de l'édition récente de titres "pulps"...
Je ne me souviens même plus du nombre de fois où la littérature Pulp ou l'Heroic Fantasy basique à la Conan s'est fait traiter de sous-littérature de gare, même par des gens lisant de la SFF (dite "intelligente"). Si Pierre-Paul a monté sa collection Pulps au Belial', c'est justement parce qu'il fallait défendre cette littérature, pas parce qu'elle prospérait, faut pas tout inverser.
Alors ça, c'est le retour de ce que j'appelle la posture du geek, qu'au fil des époques on aurait pu appeler aussi la posture du blouson noir, du punk ou du motard.
"Mes centres d'intérêt sont peu compris du grand public et je m'en désole parce que je me sens rejeté, mais d'un autre côté cela me plaît beaucoup de faire partie d'une communauté de happy few."
L'intérêt de ce genre d'assertion c'est qu'elle n'est jamais contredite au sein de la communauté concernée. Zone de confort, quand tu nous tiens...
Apophis a écrit :
Anudar a écrit :Attention : ce qui ne relève pas de la SF droitière n'est pas obligatoirement de la SF de gauche. Ergo la SF militaire non-droitière peut aussi être riche d'oeuvres idéologiquement non positionnées. Sinon, deux titres me viennent à l'esprit : Primary Inversion de Catherine Asaro et Warchild de Karin Lowachee. Clairement cela répond à ta définition de la SF militaire sans être pour autant de la SF droitière - et si moi qui n'y connais pas grand-chose je peux citer deux titres qui appuient ma thèse, je ne doute pas que quelqu'un qui s'y connaîtrait vraiment saurait citer d'autres titres encore que celui de Joe Haldeman. Enfin, même un auteur réputé droitier peut écrire de la SF non positionnée... je me sens tout à fait capable de défendre le non-positionnement d'Ender's Game alors que ça fait quinze ans que je ne l'ai plus lu.
Je ne veux pas te vexer, mais clairement, tu n'y connais pas grand-chose en SF militaire, alors que, de mon côté, c'est un domaine que je connais très bien. Tu pourrais me citer quinze contre-exemples, ils seraient toujours noyés dans quinze-cents bouquins de SF militaire clairement de droite.
Sophisme.
Apophis a écrit :Quant à dire que Ender's game n'est pas positionné, tu trouveras une légion d'avis contraires sur le net, qui t'expliqueront que c'est de la SF "fasciste" (même si sur ce coup là, je serais plutôt de ton avis).
Je prends ça pour un "dont acte".
Apophis a écrit :
Anudar a écrit :si les amateurs de SF droitière étaient la majorité silencieuse opprimée par le fandom "officiel", pourquoi n'a-t-on pas encore vu de Hugo décerné à cette SF-là ?
1961 : Starship Troopers.
1986 : La stratégie Ender.
1987 : La voix des morts.
On a déjà dit plus haut qu'Ender's Game n'était pas à classer en SF droitière. Pour l'avoir lu, Speaker for the Dead ne l'est pas non plus et même pas du tout. Quant à Starship Troopers, je demande à voir, ne l'ayant pas lu.
Apophis a écrit :Pour le reste, les critères d'attribution des prix majeurs ces dernières années ont dépassé depuis longtemps le domaine purement littéraire, et tu as bien plus de chances d'obtenir un prix si tu coches les bonnes cases. C'est d'ailleurs volontiers reconnu par les gens qui suivent de près l'actualité de la SFF et par les professionnels de l'édition eux-mêmes : je te laisse aller voir les commentaires (avec lesquels je suis parfaitement en accord) de cet article du camarade FeydRautha pour t'en convaincre : https://lepauledorion.com/2018/10/01/bi ... -okorafor/
Je pense que les grands prix littéraires ont toujours été influencés parce qui se passe à la ville. Les lecteurs et les pros de l'édition sont avant tout des gens. Faut-il pour autant parler de "vague anti-Puppies" ? Je n'en suis pas certain, je pense qu'il est tout à fait possible que des gens qui se sont tus pendant très longtemps se soient mis à prendre la parole en prenant conscience de ce que le moment était venu pour eux de le faire. Alors, tant que ça permet de voir primées des oeuvres telles que celle de N.K. Jemisin, je ne m'en plains vraiment pas :mrgreen:

Je terminerai mon message en relevant que tu ne réponds pas à mes critiques sur ta lecture de l'étude sur les ventes de SF. C'est dommage, mais je pense qu'Herbie aura des choses intéressantes à dire à ce sujet.
Image

Image
« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Avatar du membre
Herbefol
Empereur Padishah
Messages : 1387
Enregistré le : 16 septembre 2013, 15:29
Contact :

Re: Des auteurs et/ou des genres mis sur liste noire en Fran

Message par Herbefol » 22 octobre 2018, 11:01

Apophis a écrit :Si demain, l'Atalante disparaît, c'est toute la SF militaire ou quasiment qui fout le camp avec elle
Si l'Atalante disparait, c'est que ce qu'ils vendaient (la SF militaire) ne se vendait pas tant que ça. Problème réglé. :mrgreen:
Au sommaire : The Queen of Bedlam de McCammon, Barbarossa de Lopez & Otkhmezuri, Thin Air de Morgan, Les vainqueurs de Goya & Gunpowder Moon de Pedreira.

Avatar du membre
Apophis
Dompteur de Xénomorphes
Messages : 371
Enregistré le : 01 novembre 2016, 17:42
Localisation : Gizeh
Contact :

Re: Des auteurs et/ou des genres mis sur liste noire en Fran

Message par Apophis » 22 octobre 2018, 11:13

La vague anti-puppies est une évidence, et pour ma lecture des ventes de SF, je ne vois pas ce qu'il y a à discuter, des ventes sont des ventes, point : la SF militaire est le genre qui se vend le plus aux USA, tu pourras tourner ça dans le sens que tu veux, ça ne changera rien à la réalité.

Pour le reste, je vais te raconter une anecdote, à mon sens très significative : FeydRautha et moi avons rejoint l'équipe de Bifrost il y a quelques semaines (vous pourrez lire notre prose dans le spécial Peter Watts). On nous a demandé de plutôt signer nos articles et nos critiques de nos vrais noms, sans en faire une obligation pour autant. Chacun de notre côté, nous avons opté pour nos pseudonymes habituels, et nous nous sommes aperçus que nous l'avions fait pour la même raison, sans nous concerter : parce que dans nos milieux socio-professionnels, écrire autour de la SFF (ou en lire...) est très mal vu et pourrait nous nuire. C'est d'ailleurs une des raisons qui m'a poussé à signer mon bouquin paru chez Albin Michel Apophis, et pas sous mon vrai nom.

Avatar du membre
Apophis
Dompteur de Xénomorphes
Messages : 371
Enregistré le : 01 novembre 2016, 17:42
Localisation : Gizeh
Contact :

Re: Des auteurs et/ou des genres mis sur liste noire en Fran

Message par Apophis » 22 octobre 2018, 11:23

Herbefol a écrit :
Apophis a écrit :Si demain, l'Atalante disparaît, c'est toute la SF militaire ou quasiment qui fout le camp avec elle
Si l'Atalante disparait, c'est que ce qu'ils vendaient (la SF militaire) ne se vendait pas tant que ça. Problème réglé. :mrgreen:
Ils ne vendent pas que de ça, comme tu le sais très bien. De Marie Brennan à Becky Chambers, ils proposent un tout autre type de SFF.

Avatar du membre
Herbefol
Empereur Padishah
Messages : 1387
Enregistré le : 16 septembre 2013, 15:29
Contact :

Re: Des auteurs et/ou des genres mis sur liste noire en Fran

Message par Herbefol » 22 octobre 2018, 11:34

Apophis a écrit :La vague anti-puppies est une évidence, et pour ma lecture des ventes de SF, je ne vois pas ce qu'il y a à discuter, des ventes sont des ventes, point : la SF militaire est le genre qui se vend le plus aux USA, tu pourras tourner ça dans le sens que tu veux, ça ne changera rien à la réalité.
Et ? Je n'arrive pas à saisir quel est ton soucis.
Pour le reste, je vais te raconter une anecdote, à mon sens très significative : (...)
A ce sujet, sur lequel je me suis déjà accroché avec Anudar, j'invite ce dernier à s'intéresser aux états généraux de l'imaginaire qui ont eu lieu aux Utopiales l'année dernière et qui devraient avoir lieu à nouveau cette année et qui dispose même de son forum dédié. Ainsi qu'au mois de l'imaginaire dont l'édition de cette année dispose entre autres d'une tribune de Stéphane Marsan (patron de Bragelonne).
Si ce rejet de l'imaginaire n'était qu'une perception personnelle d'Apophis, moi-même et un ou deux autres, je doute que le secteur éditorial dans sa grande majorité y consacrerait autant d'efforts.
Au sommaire : The Queen of Bedlam de McCammon, Barbarossa de Lopez & Otkhmezuri, Thin Air de Morgan, Les vainqueurs de Goya & Gunpowder Moon de Pedreira.

Avatar du membre
Apophis
Dompteur de Xénomorphes
Messages : 371
Enregistré le : 01 novembre 2016, 17:42
Localisation : Gizeh
Contact :

Re: Des auteurs et/ou des genres mis sur liste noire en Fran

Message par Apophis » 22 octobre 2018, 11:40

Herbefol a écrit :
Apophis a écrit :La vague anti-puppies est une évidence, et pour ma lecture des ventes de SF, je ne vois pas ce qu'il y a à discuter, des ventes sont des ventes, point : la SF militaire est le genre qui se vend le plus aux USA, tu pourras tourner ça dans le sens que tu veux, ça ne changera rien à la réalité.
Et ? Je n'arrive pas à saisir quel est ton soucis.
J'avoue ne pas comprendre ta question : mon problème avec quoi ?

Avatar du membre
Herbefol
Empereur Padishah
Messages : 1387
Enregistré le : 16 septembre 2013, 15:29
Contact :

Re: Des auteurs et/ou des genres mis sur liste noire en Fran

Message par Herbefol » 22 octobre 2018, 11:57

Apophis a écrit :
Herbefol a écrit :
Apophis a écrit :La vague anti-puppies est une évidence, et pour ma lecture des ventes de SF, je ne vois pas ce qu'il y a à discuter, des ventes sont des ventes, point : la SF militaire est le genre qui se vend le plus aux USA, tu pourras tourner ça dans le sens que tu veux, ça ne changera rien à la réalité.
Et ? Je n'arrive pas à saisir quel est ton soucis.
J'avoue ne pas comprendre ta question : mon problème avec quoi ?
Avec la SF militaire en France.
Au sommaire : The Queen of Bedlam de McCammon, Barbarossa de Lopez & Otkhmezuri, Thin Air de Morgan, Les vainqueurs de Goya & Gunpowder Moon de Pedreira.

Avatar du membre
Anudar
Scribe Arkhonte
Messages : 1884
Enregistré le : 29 août 2013, 08:10
Localisation : Entre l'Ardèche et Lyon
Contact :

Re: Des auteurs et/ou des genres mis sur liste noire en Fran

Message par Anudar » 22 octobre 2018, 12:10

Herbefol a écrit :A ce sujet, sur lequel je me suis déjà accroché avec Anudar, j'invite ce dernier à s'intéresser aux états généraux de l'imaginaire qui ont eu lieu aux Utopiales l'année dernière et qui devraient avoir lieu à nouveau cette année et qui dispose même de son forum dédié. Ainsi qu'au mois de l'imaginaire dont l'édition de cette année dispose entre autres d'une tribune de Stéphane Marsan (patron de Bragelonne).
Si ce rejet de l'imaginaire n'était qu'une perception personnelle d'Apophis, moi-même et un ou deux autres, je doute que le secteur éditorial dans sa grande majorité y consacrerait autant d'efforts.
J'y étais ;) J'y serai à nouveau cette année. Le match évoqué par Herbefol remonte à 2013 et on ne va pas le refaire ici car ce serait hors-sujet mais, pour la petite histoire, je n'ai rien vu de nouveau dans le paysage depuis.
Image

Image
« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Répondre