La SF et la Fantasy sont-elles miscibles ?

Pour discuter de vos lectures

Re: La SF et la Fantasy sont-elles miscibles ?

Message par Pierre-Paul » 19 Octobre 2018, 22:59

yogo a écrit :Et donc c'est une raison pour continuer de nous mentir....


Non, mais c'est sérieux, là ? On vous "ment" quand on vous "vend" Dune et Star Wars comme de la SF ? Vous voulez vraiment savoir exactement ce qu'il y a dans un livre avant de le lire ? Vous n'avez aucune envie d'aventure ? De sortir des sentiers battus ? En quoi est-ce mentir que mélanger les genres ? Il fait froid et noir hors de son petit confort intellectuel ? C'est quoi, l'influence de Facebook, le biais de confirmation ?

Le genre le plus ouvert au monde attirerait, justifierait le conformisme ? C'est pas possible, je rêve.

J'arrête, ça me fout les abeilles.
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul
Neuromancien
 
Message(s) : 135
Inscription : 02 Octobre 2013, 21:17

Re: La SF et la Fantasy sont-elles miscibles ?

Message par Apophis » 19 Octobre 2018, 23:53

Pierre-Paul a écrit :Vous voulez vraiment savoir exactement ce qu'il y a dans un livre avant de le lire ? Vous n'avez aucune envie d'aventure ? De sortir des sentiers battus ? En quoi est-ce mentir que mélanger les genres ? Il fait froid et noir hors de son petit confort intellectuel ?


Vous voulez vraiment savoir exactement ce qu'il y a dans un livre avant de le lire ?"

Non. Mais en revanche, parfois j'ai envie de lire de la SF et aucune envie de lire de la Fantasy. D'autres jours, c'est l'inverse. Donc j'aime bien avoir une idée au minimum du genre dans lequel je m'engage. Cela ne signifie en rien que je veux qu'on me spoile tout le livre ou que je ne veux aucune surprise à la lecture, ce sont des choses qui n'ont strictement rien à voir. Et oui, les trucs à la Shannara, qui ressemblent à un genre mais se révèlent être un autre, je suis moyennement fan. Après, ça ne signifie pas que je suis systématiquement contre les genres hybrides ou les livres qui se révèlent être autre chose que ce que je pensais au départ, même si ma préférence n'ira probablement jamais dans cette direction là.

"Vous n'avez aucune envie d'aventure ? De sortir des sentiers battus ? Il fait froid et noir hors de son petit confort intellectuel ?"

Dans mon cas précis, je n'ai de leçon à recevoir de personne en matière de capacité à m'éloigner des sentiers battus ou d'ouverture d'esprit, que ce soit en SF ou en Fantasy. En plus, ça me fait mourir de rire quand un acteur de l'édition française vient donner des leçons de morale aux lecteurs en matière d'ouverture d'esprit : et la SF militaire, on en parle ? Ou les auteurs blacklistés parce que ne professant pas la "bonne" idéologie ? La Fantasy à poudre en France (ou plutôt son absence quasi-totale) ? S'il y a bien un acteur de la chaîne du livre, de l'auteur au consommateur, qui fait preuve de frilosité intellectuelle, c'est le monde de l'édition, pas les lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Apophis
Dompteur de Xénomorphes
 
Message(s) : 325
Inscription : 01 Novembre 2016, 18:42
Localisation : Gizeh

Re: La SF et la Fantasy sont-elles miscibles ?

Message par Pierre-Paul » 20 Octobre 2018, 01:10

Apophis a écrit :En plus, ça me fait mourir de rire quand un acteur de l'édition française vient donner des leçons de morale aux lecteurs en matière d'ouverture d'esprit : et la SF militaire, on en parle ? Ou les auteurs blacklistés parce que ne professant pas la "bonne" idéologie ?


C'est vrai que Jack Vance et Poul Anderson, que j'ai abondamment fait publier au Bélial', professent la "bonne" idéologie...
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul
Neuromancien
 
Message(s) : 135
Inscription : 02 Octobre 2013, 21:17

Re: La SF et la Fantasy sont-elles miscibles ?

Message par Phenix » 20 Octobre 2018, 09:38

Apophis a écrit :
Pierre-Paul a écrit :Vous voulez vraiment savoir exactement ce qu'il y a dans un livre avant de le lire ? Vous n'avez aucune envie d'aventure ? De sortir des sentiers battus ? En quoi est-ce mentir que mélanger les genres ? Il fait froid et noir hors de son petit confort intellectuel ?


Vous voulez vraiment savoir exactement ce qu'il y a dans un livre avant de le lire ?"

Non. Mais en revanche, parfois j'ai envie de lire de la SF et aucune envie de lire de la Fantasy. D'autres jours, c'est l'inverse. Donc j'aime bien avoir une idée au minimum du genre dans lequel je m'engage. Cela ne signifie en rien que je veux qu'on me spoile tout le livre ou que je ne veux aucune surprise à la lecture, ce sont des choses qui n'ont strictement rien à voir. Et oui, les trucs à la Shannara, qui ressemblent à un genre mais se révèlent être un autre, je suis moyennement fan. Après, ça ne signifie pas que je suis systématiquement contre les genres hybrides ou les livres qui se révèlent être autre chose que ce que je pensais au départ, même si ma préférence n'ira probablement jamais dans cette direction là.

"Vous n'avez aucune envie d'aventure ? De sortir des sentiers battus ? Il fait froid et noir hors de son petit confort intellectuel ?"

Dans mon cas précis, je n'ai de leçon à recevoir de personne en matière de capacité à m'éloigner des sentiers battus ou d'ouverture d'esprit, que ce soit en SF ou en Fantasy. En plus, ça me fait mourir de rire quand un acteur de l'édition française vient donner des leçons de morale aux lecteurs en matière d'ouverture d'esprit : et la SF militaire, on en parle ? Ou les auteurs blacklistés parce que ne professant pas la "bonne" idéologie ? La Fantasy à poudre en France (ou plutôt son absence quasi-totale) ? S'il y a bien un acteur de la chaîne du livre, de l'auteur au consommateur, qui fait preuve de frilosité intellectuelle, c'est le monde de l'édition, pas les lecteurs.

Image
Avatar de l’utilisateur
Phenix
Bibliothèque ambulante
 
Message(s) : 602
Inscription : 01 Septembre 2013, 17:58
Localisation : Lyon

Re: La SF et la Fantasy sont-elles miscibles ?

Message par Aldaran » 20 Octobre 2018, 10:57

Qu'est-ce que la « Fantasy à poudre » ?
Je n'avais jamais croisé cette expression jusqu'ici.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Ectoplasme
 
Message(s) : 39
Inscription : 23 Juin 2018, 15:17

Re: La SF et la Fantasy sont-elles miscibles ?

Message par Anudar » 20 Octobre 2018, 11:06

Aldaran a écrit :Qu'est-ce que la « Fantasy à poudre » ?
Je n'avais jamais croisé cette expression jusqu'ici.

Sauf erreur, il s'agit d'une F où l'équipement militaire inclut des armes à feu ou des explosifs (soit donc de la poudre inflammable). Ce que Tolkien faisait déjà lors de la bataille du gouffre de Helm dans Le Seigneur des Anneaux. Bref, les étiquettes...

Sinon, il me semble que lorsqu'un livre ne vous parle pas - et ce quelle que soit la raison - il existe une méthode éprouvée : le laisser de côté en attendant que vienne le moment où il vous parlera. En savoir trop à l'avance sur ce qu'il contient, ça me fait un peu le même effet que ces opéras où il faut, pour apprécier le spectacle, avoir suivi des cours au préalable, lire les sur-titres pendant et potentiellement faire un débriefing ensuite. Moi, ça me fait dormir :mrgreen: ...
Image

Image
« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.
Avatar de l’utilisateur
Anudar
Scribe Arkhonte
 
Message(s) : 1832
Inscription : 29 Août 2013, 08:10
Localisation : Entre l'Ardèche et Lyon

Re: La SF et la Fantasy sont-elles miscibles ?

Message par yogo » 20 Octobre 2018, 11:50

Pierre-Paul a écrit :
yogo a écrit :Et donc c'est une raison pour continuer de nous mentir....


Non, mais c'est sérieux, là ? On vous "ment" quand on vous "vend" Dune et Star Wars comme de la SF ? Vous voulez vraiment savoir exactement ce qu'il y a dans un livre avant de le lire ? Vous n'avez aucune envie d'aventure ? De sortir des sentiers battus ? En quoi est-ce mentir que mélanger les genres ? Il fait froid et noir hors de son petit confort intellectuel ? C'est quoi, l'influence de Facebook, le biais de confirmation ?

Le genre le plus ouvert au monde attirerait, justifierait le conformisme ? C'est pas possible, je rêve.

J'arrête, ça me fout les abeilles.


Je pense qu'il y a une incompréhension entre nous et que du coup tu extrapoles à l'excès.

Entre avoir un minimum d'info sur un livre et nous dévoiler la totalité de l'intrigue, il y a un monde...

Pas besoin de ne rien connaitre d'un livre pour sortir des sentiers battus. Au contraire, j'ai lu le premier tome des livres de la Terre fracturée de Jemisin, c'est loin d'être mon genre de prédilection mais j'y suis allé en connaissance de causes.

Où as tu vu qu'on disait que c'était mentir de mélanger les genres, le "mensonge", peut être un grand mot, est le fait qu'on me vende un Space Opera un livre qui n'en est pas vraiment un. C'est tout ! Ca ne va pas plus loin, à la fin du bouquin, je me suis senti lésé, floué, déçu et je me suis ennuyé dans la partie Fantasy c'est à dire 60% du livre !
Avatar de l’utilisateur
yogo
Bibliothèque ambulante
 
Message(s) : 930
Inscription : 01 Septembre 2013, 19:45

Re: La SF et la Fantasy sont-elles miscibles ?

Message par Apophis » 20 Octobre 2018, 13:30

Anudar a écrit :Sauf erreur, il s'agit d'une F où l'équipement militaire inclut des armes à feu ou des explosifs (soit donc de la poudre inflammable). Ce que Tolkien faisait déjà lors de la bataille du gouffre de Helm dans Le Seigneur des Anneaux. Bref, les étiquettes...


C'est un poil plus compliqué que ça :

Définition et limites
Guide de lecture
Avatar de l’utilisateur
Apophis
Dompteur de Xénomorphes
 
Message(s) : 325
Inscription : 01 Novembre 2016, 18:42
Localisation : Gizeh

Re: La SF et la Fantasy sont-elles miscibles ?

Message par Anudar » 20 Octobre 2018, 13:46

Ah, ma définition ad hoc serait fausse ? Voilà qui serait dommage.

Sinon, il me semble qu'on sort du sujet, donc autant y revenir puisque c'est ce qui nous intéresse ici.

yogo a écrit :Où as tu vu qu'on disait que c'était mentir de mélanger les genres, le "mensonge", peut être un grand mot, est le fait qu'on me vende un Space Opera un livre qui n'en est pas vraiment un. C'est tout ! Ca ne va pas plus loin, à la fin du bouquin, je me suis senti lésé, floué, déçu et je me suis ennuyé dans la partie Fantasy c'est à dire 60% du livre !

Il me semble que parler de "mensonge" ou de "tromperie sur la marchandise" est quelque peu exagéré. La classification de l'imaginaire par étiquettes ne manque pas de charme même si - et c'est le propre de toute classification de type phylogénétique - elle est à remettre en question au gré des innovations littéraires. Un modèle cesse d'être pertinent quand on doit multiplier les rustines - en l'occurrence, multiplier les étiquettes - pour garantir le maintien de sa cohérence interne.

Après, les goûts et les couleurs, hein... Je peux comprendre qu'il soit rassurant pour certains lecteurs de savoir que lorsqu'il y a un vaisseau spatial sur la couverture, ça veut dire qu'ils vont trouver dedans une histoire de SF, alors que si c'était de la F il y aurait eu un dragon...
Image
Image

Image
« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.
Avatar de l’utilisateur
Anudar
Scribe Arkhonte
 
Message(s) : 1832
Inscription : 29 Août 2013, 08:10
Localisation : Entre l'Ardèche et Lyon

Re: La SF et la Fantasy sont-elles miscibles ?

Message par Lune » 20 Octobre 2018, 15:10

Moi aussi les mots "mensonge" et "tromperie" me semblent exagérés. Cependant on est sur internet et il n'est pas rare que les mots dépassent la pensée ou que les personnes qui le lisent lui donnent un sens trop fort.

Quoiqu'il en soit, moi ce qui me gêne dans la pratique de certaines maisons d'éditions, c'est plutôt l'inverse : pas qu'on me vende un space-op qui va finir en Fantasy (les surprises ne me dérangent pas surtout si le livre est bon, que le "glissement" est utile à l'intrigue, et que l'ensemble est cohérent), mais qu'on me spoile toute l'histoire en 4è de couv ! Combien de fois on se plaint de ce résumé qui balance sur les 50 dernières pages du roman ?

Le Problème à trois corps par exemple ! Un des pires 4è de couv que j'ai vus, et le pire je crois c'est Cœurs de rouille de Niogret où le résumé spoilait la fin du roman. Bonjour l'angoisse. Alors pour certains livres, et je pense notamment à un ancien Prix Planète SF avec un twist central magistral, je préfère qu'on me cache des choses plutôt qu'on me gâche l'histoire. Quitte à être un peu déroutée. C'est sympa aussi les surprises, il faut juste lâcher prise.

C'était ma modeste contribution au débat, sachant que je n'ai pas encore lu Les Étoiles sont légion.
Je m'échinais à me remémorer ce qui allait venir. Christopher Priest

Un Papillon dans la Lune c'est par là.
Et puis pour les petits lecteurs, Une chenille dans la Lune.
Avatar de l’utilisateur
Lune
Licornosaure
 
Message(s) : 4124
Inscription : 29 Août 2013, 09:29
Localisation : Breizh

PrécédentSuivant

Retour vers Littérature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 16 invité(s)