#PSF2018 - Dans la toile du temps d'Adrian Tchaikovsky

Pour discuter de vos lectures
Avatar du membre
Lune
Licornosaure
Messages : 4167
Enregistré le : 29 août 2013, 09:29
Localisation : Breizh
Contact :

Re: #PSF2018 - Dans la toile du temps d'Adrian Tchaikovsky

Message par Lune » 01 juillet 2018, 21:17

Aldaran a écrit :
Hoel a écrit :Mais pour ma Pomme, l'essentiel n'est pas là, autant j'ai apprécié les passages avec les araignées, autant j'ai trouvé les protagonistes humains et leurs péripéties falots et sans saveur.
C'est l'un des principaux reproches faits à Tchaikovsky. À « falots et sans saveur », j'ajouterais bien « stupides et ridicules » (parfois au point d'être drôles).
Mais c'est loin de m'avoir gêné, mon point de vue étant que c'était ce que recherchait l'auteur.
Je suis de ton avis ! Pour moi l'auteur recherchait exactement cet effet.
Je m'échinais à me remémorer ce qui allait venir. Christopher Priest

Un Papillon dans la Lune c'est par là.

Avatar du membre
yogo
Bibliothèque ambulante
Messages : 977
Enregistré le : 01 septembre 2013, 19:45
Contact :

Re: #PSF2018 - Dans la toile du temps d'Adrian Tchaikovsky

Message par yogo » 17 juillet 2018, 21:14


Avatar du membre
Lune
Licornosaure
Messages : 4167
Enregistré le : 29 août 2013, 09:29
Localisation : Breizh
Contact :

Re: #PSF2018 - Dans la toile du temps d'Adrian Tchaikovsky

Message par Lune » 17 juillet 2018, 22:34

Hérétique ;-)
Je m'échinais à me remémorer ce qui allait venir. Christopher Priest

Un Papillon dans la Lune c'est par là.

Avatar du membre
Nebal
Empereur Padishah
Messages : 1179
Enregistré le : 01 septembre 2013, 10:27
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: #PSF2018 - Dans la toile du temps d'Adrian Tchaikovsky

Message par Nebal » 23 septembre 2018, 13:58


Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3400
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: #PSF2018 - Dans la toile du temps d'Adrian Tchaikovsky

Message par Lhisbei » 23 septembre 2018, 14:22

Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Répondre