#PSF2018 L'or du diable - Andreas Eschbach

Pour discuter de vos lectures
Répondre
Avatar du membre
Le chien critique
Neuromancien
Messages : 244
Enregistré le : 13 novembre 2017, 16:12
Contact :

#PSF2018 L'or du diable - Andreas Eschbach

Message par Le chien critique » 05 mars 2018, 10:10

Image

Andreas Eschbach, L'atalante, 2018, 464p., 14€ epub sans DRM

Un thriller esoterico-fantastique-SF, rien que ça.
Bancal ? Oui
Caricatural ? Oui
Linéaire ? Oui
Et pourtant je l'ai avalé d'une traite. Et désormais je suis le dignitaire des secrets les plus enfouis des alchimistes.
Seul la fin m'a terriblement déçu.

Présentation de l'éditeur :

Un livret qui relate des événements de la fin du XIIIe siècle et qui évoque une armure d’or forgée pour le chevalier Bruno von Hirschberg par la vertu de la pierre philosophale… fable ou réalité ?
Toujours est-il que d’occultes personnages poursuivent encore aujourd’hui la quête de la pierre disparue et que l’ordre très discret de la chevalerie Teutonique est lui-même impliqué.
Et voici, par un improbable concours de circonstances, qu’apparaît Hendrik Busske, modeste conseiller d’une société de placements financiers. Modeste, soit, mais non sans ambition. Gourou de la finance ? Et pourquoi pas ?
Mais faut-il convoiter l’or du diable ?

Au commencement, il y a la soif de l’or…
vient ensuite la soif de l’immortalité…
puis la soif d’aller plus loin encore…

Mon ressenti :

Un modeste conseiller financier tombe un jour sur un vieux manuscrit qui narre une aventure sur la pierre philosophale. Il est de suite assez sur de la véracité de l'écrit. Car rien ne semble lui réussir, il a pourtant une vie normale mais qui lui semble ordinaire, anodine. Ses conseils financiers comblent sa clientèle, mais s’avère infructueux pour lui. Cet or du vieux manuscrit ne serait il pas le déclic qu'il attendait, celui qui ferait de lui un homme respectable, envié ?

Qui n'a pas entendu par les infos que tel ou tel magnat de l'industrie ou de la high tech investir des sommes considérables dans la recherche sur la vie éternelle. Que ce soit via la cryogénisation, la génétique, le transhumanisme, tous veulent dompter la mort. A quoi bon être beau, intelligent et riche si le moindre accident, maladie, ou vieillesse peut emporter tout cela d'un simple coup de baguette magique ?
C'est sur ce postulat que Andreas Eschbach fonde son intrigue. Une fable ésotérique sur la vacuité de l'existence. Il surfe aussi sur le concept de psychologie positive qui envahit magazine, livre, émission de télé et séminaire : et si la réussite (ou l'échec) était en vous ?
Crois en toi et tout deviendra possible.
L'auteur joue aussi sur le parallèle entre Alchimie et Physique, la connaissance du monde comme sens de la recherche. Il y réussit merveilleusement bien par moments, mais préfère par la suite prendre les sentiers du fantastique. Et toute la structure du récit vacille sur ses bases. J'aurais nettement préféré qu'il emprunte l'explication scientifique, il y avait tant à faire.

En outre, tout se déroule avec une facilité extrême, les protagonistes ne s'interrogent guère sur les événements et foncent tête baissée dans l'intrigue. La fin est digne du grand guignol, les retournements de situation étaient connu du lecteur depuis pas mal de pages et la morale reste sauve.
Malgré tout, une grande partie se dévore sans déplaisir, Andreas Eschbach est un conteur hors pair. Mais prière de laisser votre suspension d'incrédulité au vestiaire.

Une interview sur ActuSF

Le même avis sur mon blog

Avatar du membre
Hoel
Bibliothèque ambulante
Messages : 523
Enregistré le : 16 avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: #PSF2018 L'or du diable - Andreas Eschbach

Message par Hoel » 05 mars 2018, 13:14

Pareil, une grosse déception, à un moment, j'ai cru qu'il allait lier l'alchimie à la physique quantique, et puis non, un grand n'importe quoi.
Tout est dans tout et réciproquement.

Avatar du membre
yogo
Empereur Padishah
Messages : 1024
Enregistré le : 01 septembre 2013, 19:45
Contact :

Re: #PSF2018 L'or du diable - Andreas Eschbach

Message par yogo » 05 mars 2018, 16:51

Je crois que je vais passer sur ce coup là, pourtant je suis plutôt fan de l'auteur. :shock:

Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3462
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: #PSF2018 L'or du diable - Andreas Eschbach

Message par Lhisbei » 05 mars 2018, 18:50

Ajout du tag #PSF2018
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Le chien critique
Neuromancien
Messages : 244
Enregistré le : 13 novembre 2017, 16:12
Contact :

Re: #PSF2018 L'or du diable - Andreas Eschbach

Message par Le chien critique » 05 mars 2018, 19:39

Hoel a écrit : à un moment, j'ai cru qu'il allait lier l'alchimie à la physique quantique, et puis non, un grand n'importe quoi.
Cela semblait tellement naturel.
J'ai l'impression que Eschbach avait toutes les idées en main, mais qu'il n'a su comment les relier, d'où ce grand n'importe quoi.
En reste un sentiment d'immense gâchis car certains développement laissé présager le meilleur.
yogo a écrit :Je crois que je vais passer sur ce coup là, pourtant je suis plutôt fan de l'auteur.
Malheureusement, je pense que c'est la meilleure chose à faire.
Lhisbei a écrit :Ajout du tag #PSF2018
Je ne savais pas si je pouvais m'autoriser à mettre le PSF2018...

Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3462
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: #PSF2018 L'or du diable - Andreas Eschbach

Message par Lhisbei » 05 mars 2018, 20:25

Tous les membres du forum peuvent utiliser le tag :mrgreen:
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Le chien critique
Neuromancien
Messages : 244
Enregistré le : 13 novembre 2017, 16:12
Contact :

Re: #PSF2018 L'or du diable - Andreas Eschbach

Message par Le chien critique » 05 mars 2018, 20:33

Je prends note, merci pour la précision.

Répondre