#PSF2018 Stone Junction - Jim Dodge

Pour discuter de vos lectures

#PSF2018 Stone Junction - Jim Dodge

Message par Hoel » 25 Octobre 2017, 15:06

Image
Titre : Stone Junction
Auteur : Jim Dodge
Traducteur : Nicolas Richard
Editeur : éditions Super 8
Quatrième de couverture : Depuis sa naissance, Daniel Pearse jouit de la protection et des services de l'AMO (Association des magiciens et outlaws), géniale et libertaire société secrète.

Sous le parrainage du Grand Volta, ancien magicien aujourd'hui à la tête de l'organisation, le désormais jeune homme va être initié à mille savoir hors normes, de la méditation à la pêche à la mouche, du poker à l'art de la métamorphose, en passant par le crochetage express et l'invisibilité pure et simple. Mais dans quel but ? Celui de l'aider à retrouver (et à faire payer) l'assassin de sa mère... ou celui de dérober un mystérieux - et monstrueux - diamant détenu par le gouvernement, rien moins, peut-être, que la légendaire pierre philosophale ?

À ces deux missions inextricablement liées s'ajoute en creux, la quête primordiale de Daniel : celle qui lui permettra de découvrir qui il est vraiment. Et peu importent les moyens qu'il lui faudra employer pour l'accomplir.

Roman initiatique sous haute tension salué par Thomas Pychon ("Lire Stone Junction, c'est participer à une fête ininterrompue en l'honneur de tout ce qui compte."), le livre de Jim Dodge est l'un de ces rares ouvrages authentiquement magiques et enchanteurs, capables de transformer leurs lecteurs. Bienvenue au club !

Bon, la fête évoquée par Pynchon est bien au rendez-vous, on a ici affaire à une organisation anarchiste (ça frôle l'oxymore), qui oeuvre aux lisières de la société pour favoriser des alternatives tous azimuts face à la pensée mainstream. Daniel va bénéficier de leurs faveurs et d'une éduction hors-norme, joyeusement déjantée et pleine d'enseignement inattendus prodigués par des sages un peu fous, toujours soutenu par une mère paillarde, libertaire et, pour tout dire, dont j'aurais adoré être l'amoureux...

Les dialogues sont souvent hilarants, les personnages hauts en couleur et variés, la peinture d'une Amérique clandestine très vivante et le tout est mené à un train d'enfer. Mais là où je discorde avec la quatrième de couverture, c'est que dans les trois premiers quarts du bouquin, on a affaire à un roman de formation et que lorsque dans le dernier quart, on bascule dans le roman initiatique, il faut s'accrocher pour avaler le côté mystique de la chose, la fin étant hautement bizarroïde et m'ayant laissé sur ma faim.
Tout est dans tout et réciproquement.
Avatar de l’utilisateur
Hoel
Dompteur de Xénomorphes
 
Message(s) : 336
Inscription : 16 Avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: #PSF2018 Stone Junction - Jim Dodge

Message par Lhisbei » 25 Octobre 2017, 19:31

Merci Hoel pour l'ouverture du fil. ;)
Ajout du tag #PSF2018 car éligible.
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha
Avatar de l’utilisateur
Lhisbei
Mémoire
 
Message(s) : 3053
Inscription : 29 Août 2013, 20:48

Re: #PSF2018 Stone Junction - Jim Dodge

Message par Le chien critique » 13 Novembre 2017, 18:01

Même ressenti que Hoel.
Des personnages attachants malgré leur étrangeté, et une fin assez ésotérique. Une belle ballade dans la contre culture américaine.

Gros bémol sur l'édition électronique : le prix trop élevé (16€) et l'absence de la fameuse préface malgré une couverture la mettant en avant et l'indication dans la présentation.
Suite à mon questionnement auprès de l'éditeur voici sa réponse laconique "Les droits de la préface ne sont pas cédés pour les versions numériques."
Bref, un procédé que je trouve très très limite

mon avis
Avatar de l’utilisateur
Le chien critique
Ectoplasme
 
Message(s) : 24
Inscription : 13 Novembre 2017, 17:12

Re: #PSF2018 Stone Junction - Jim Dodge

Message par Herbefol » 13 Novembre 2017, 19:00

Le chien critique a écrit :Même ressenti que Hoel.
Des personnages attachants malgré leur étrangeté, et une fin assez ésotérique. Une belle ballade dans la contre culture américaine.

Gros bémol sur l'édition électronique : le prix trop élevé (16€) et l'absence de la fameuse préface malgré une couverture la mettant en avant et l'indication dans la présentation.
Suite à mon questionnement auprès de l'éditeur voici sa réponse laconique "Les droits de la préface ne sont pas cédés pour les versions numériques."
Bref, un procédé que je trouve très très limite

mon avis

Si ni la couverture, ni la présentation ne sont modifiées pour la version numérique, il y a tromperie sur la marchandise et je pense que l'acheteur insatisfait pourra en demander le remboursement à sa plateforme de vente.
Au sommaire : Moriarty de Newman, L'épée de la providence de Sapkowski, La Terre bleue de nos souvenirs de Reynolds, Toll the Hounds d'Erikson & Les cendres de la victoire de Weber.
Avatar de l’utilisateur
Herbefol
Empereur Padishah
 
Message(s) : 1277
Inscription : 16 Septembre 2013, 15:29

Re: #PSF2018 Stone Junction - Jim Dodge

Message par Le chien critique » 13 Novembre 2017, 21:24

J'espère que le remboursement est possible, car il y a tromperie sur la marchandise.
Je précise juste que la présentation cite la préface, mais n'indique pas qu'elle n'y est pas !
Avatar de l’utilisateur
Le chien critique
Ectoplasme
 
Message(s) : 24
Inscription : 13 Novembre 2017, 17:12


Retour vers Littérature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

cron