Bifrost 86

Pour discuter de vos lectures

Bifrost 86

Message par Vermer » 07 Mai 2017, 06:21

Image

Encore un numéro particulièrement raté comme il y en a hélas beaucoup...

Le contenu est largement inutile et est une version pauvre de ce que l'on peut lire sur le net. Ils devraient comprendre que pour les auteurs très connus comme Matheson, Howard ou autres, il y a sur le net des tonnes de biographies, d'entrées dans les base de données de livres, d'interview etc. Bien plus que la maigre compilation inutile de ce numéro. Et pourtant, éclaire de lucidité, le dossier commence par nous référer et par citer la page Wikipedia sur l'auteur ! Il aurait fallu s'arrêter là et nous épargner les pages inutiles de ce numéro.
Les interviews traduites sont aussi très mauvaises il y en a de bien meilleurs sur le net...
La nouvelle de Matheson? Audace ultime de la direction éditoriale : Journal d'un monstre ! Sa nouvelle la plus connue, la plus lue et que l'on trouve déjà partout, dans toutes les antho thématiques ou sur cet auteur, bref inutile dans ce magazine…

La nouvelle de Genefort ? Cela doit un être un ami de la rédaction pour être publié ici…

Les critiques sont toujours aussi mauvaises et insipides : langue de bois et copinage, tous les livres sont bons et il faut donc tous les acheter…

Les seules rubriques intéressantes sont celles sur les zines et les livres de poche, soit environ 7 pages dans ce numéro...

Cela tombe mal car c'est pour moi le temps de me réabonner et je pense que je vais arrêter avec Brifrost et juste commander les numéros ou ils ont une valeur ajoutée sur wikipedia et internet ; ceux qui couvrent des auteurs moins connus et où ils font eux-mêmes le travail d'interview et de présentation, en gros un numéro par an je pense...
Vermer
 

Re: Bifrost 86

Message par Apophis » 07 Mai 2017, 11:42

Langue de bois pour les critiques de Bifrost, j'avoue que là j'ai explosé de rire : même moi, je ne suis pas au niveau de férocité de ces gens là lorsqu'ils estiment qu'un livre est une purge. Oh, certes, ils se sont légèrement adoucis avec le temps, mais on ne peut pas dire que la critique de la trilogie de l'Ancillaire, pour donner un exemple emblématique et assez récent, relève du copinage ou du "tous les livres sont bons, achetez-les".

Pour le reste, je ne suis d'accord sur rien de ce que tu avances, sans compter que tu passes, à mon sens, à côté de l'intérêt de Bifrost : celui, justement, de donner aux gens un dossier clefs en main, et leur EVITER de passer la journée à aller chercher des petits bouts de bio, biblio ou autre sur le net. Pour le faire régulièrement, à très petite échelle, pour l'intro de certaines de mes critiques ou pour mes articles sur la taxonomie des littératures de l'imaginaire, je peux dire qu'une telle activité est très chronophage, et que je suis bien content lorsqu'on me propose un ouvrage synthétique m'évitant de faire cela.
Avatar de l’utilisateur
Apophis
Neuromancien
 
Message(s) : 204
Inscription : 01 Novembre 2016, 18:42
Localisation : Gizeh

Re: Bifrost 86

Message par Pierre-Paul » 07 Mai 2017, 12:15

Merci de m'éviter de répondre, Apo. ;)

Sauf sur deux points.

1. J'assume complètement d'avoir mis au sommaire de ce Bifrost "Journal d'un monstre", dont je sais fort bien le nombre d'anthos (toutes épuisées) où ce texte figure ; oui, il est disponible dans l'intégrale Matheson, mais dans une autre traduction et il me semblait intéressant de redonner à lire la VF d'Alain Dorémieux. Bizarrement, vu le nombre de mails que reçoit la revue sur le coup de poing que constitue cette nouvelle, hébin... il y a beaucoup de (jeunes ?) lecteurs qui ne la connaissaient pas. Mission accomplie, de mon point de vue.

2. Vermer, je serai ravi que vous m'indiquiez de meilleures interviews sur le net. (Ces deux-là en viennent aussi, mais bon.)
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul
Initié
 
Message(s) : 86
Inscription : 02 Octobre 2013, 21:17

Re: Bifrost 86

Message par Nebal » 07 Mai 2017, 12:27

Tiens, tiens, j'ai déjà vu ça quelque part... ;)
Avatar de l’utilisateur
Nebal
Bibliothèque ambulante
 
Message(s) : 917
Inscription : 01 Septembre 2013, 10:27
Localisation : Bordeaux

Re: Bifrost 86

Message par SamuelZiterman » 07 Mai 2017, 16:38

Pas mieux qu'Apophis sur l'intérêt de Bifrost.

Mais j'ai l'impression que monsieur Vermer crache sur tout ce qui bouge, si tu es aigri de la SFFF passe à autre chose, mais n'en dégoûtes pas les autres !
Si la revue ne te concerne plus parce que tu as fait le tour du domaine, ça peut s'entendre, mais traiter le travail d'autrui ainsi, ça ne se fait pas. Surtout lorsqu'il y a un investissement certain. Et ce n'est pas du copinage, je n'ai aucun intérêt à la défendre, si ce n'est pour les remercier de monter de tels dossiers, de faire vivre des gens passionnés et nourrir le milieu.
Parce que personnellement, ça ne me serait jamais venu à l'idée de me compiler un dossier sur Matheson et j'ai surtout d'autres chats à fouetter, donc merci à ceux qui prennent le temps de le faire. Peut-être que toi tu connais tout du bonhomme, mais c'est loin d'être le cas de tout le monde, ta réaction est très égocentrique.

Où alors tu fais uniquement de la provocation, parce que tu t'ennuies, dans ce cas là, le problème relève d'un autre domaine.
Blogueur de l'imaginaire, mais pas que ... http://lecture42.blog/
Avatar de l’utilisateur
SamuelZiterman
Neuromancien
 
Message(s) : 206
Inscription : 29 Décembre 2016, 13:09
Localisation : Ajac

Re: Bifrost 86

Message par Xapur » 07 Mai 2017, 20:41

Apophis a écrit :Langue de bois pour les critiques de Bifrost, j'avoue que là j'ai explosé de rire : même moi, je ne suis pas au niveau de férocité de ces gens là lorsqu'ils estiment qu'un livre est une purge. Oh, certes, ils se sont légèrement adoucis avec le temps, mais on ne peut pas dire que la critique de la trilogie de l'Ancillaire, pour donner un exemple emblématique et assez récent, relève du copinage ou du "tous les livres sont bons, achetez-les".

Pour le reste, je ne suis d'accord sur rien de ce que tu avances, sans compter que tu passes, à mon sens, à côté de l'intérêt de Bifrost : celui, justement, de donner aux gens un dossier clefs en main, et leur EVITER de passer la journée à aller chercher des petits bouts de bio, biblio ou autre sur le net. Pour le faire régulièrement, à très petite échelle, pour l'intro de certaines de mes critiques ou pour mes articles sur la taxonomie des littératures de l'imaginaire, je peux dire qu'une telle activité est très chronophage, et que je suis bien content lorsqu'on me propose un ouvrage synthétique m'évitant de faire cela.


Tout à fait d'accord.

Ma critique sur ce numéro paraîtra demain mais franchement, la seule chose que je peux lui reprocher c'est la présence de la nouvelle de Genefort, non par la qualité de celle-ci (moi, j'aime Genefort et Omale) mais parce que je la trouve un peu hors de propos par rapport à l'oeuvre de Matheson, dont on ne lira finalement ici que 3 pages.

Plus généralement, j'achetai tous les numéros parce que justement cela me permet d'étendre ma culture SFFF (qui n'est pas franchement brillante, chacun son parcours, hein) et j'ai fini par m'abonner pour soutenir l'équipe. Sur certains auteurs, certes, je n'apprends pas toujours grand chose (je pense à Howard dont j'avais déjà le guide par Louinet) ou HPL qu'on commence à bien connaitre (quoique... suffit de voir le succès de ce qui sort encore sur lui ces temps-ci). Sur d'autres, même s'ils ne me passionnent pas toujours, ça contribue à susciter des envies.

Copinage ? Oui, peut-être, mais avec un numéro comme celui sur Di Rollo dans ce cas, et franchement, pourquoi s'en priveraient-ils ? (et il y a une marche entre copinage et complaisance, cf ce même numéro, les critiques des oeuvres et les interviews).

Quant au ton des articles, je regrette souvent celui utilisé envers les revues et fanzines, parfois sur certains bouquins que moi j'ai aimé, certaines rubriques m'intéressent plus que d'autres mais c'est normal, et je n'ai jamais eu l'impression d'une revue "lisse" où tous les livres sont bons, loin, très loin de là.

Et tiens, moi aussi je suis en fin d'abonnement, et la seule question que je me pose est celle de savoir si je resigne pour un an ou deux...
Avatar de l’utilisateur
Xapur
Hastur
 
Message(s) : 2604
Inscription : 28 Août 2013, 22:54

Re: Bifrost 86

Message par Lhisbei » 07 Mai 2017, 21:27

+1 avec Apophis (qui ne manie pas non plus la langue de bois)

@Xapur : j'ai re-signé pour 2 ans. Mais je vais surveiller un point en particulier qui conditionnera le suivi de la revue ("où sont les femmes ?").
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha
Avatar de l’utilisateur
Lhisbei
Mémoire
 
Message(s) : 3053
Inscription : 29 Août 2013, 20:48

Re: Bifrost 86

Message par Vermer » 08 Mai 2017, 03:21

Après c'est sûr que c'est juste ma frustration de lecteur...

Sur les auteurs moins connus comme Di Rollo ou Kloetzer on apprends et découvre plein de choses et Bifrost fait du bon boulot... Hélas 1 numéro sur 2 on se prend un wiki des auteurs connus et comme il est dit précédemment avec seulement 3 pages de texte l’auteur dans le « dossier »...

Alors bon, je peux comprendre la raison commerciale : les grands noms doivent faire vendre, je présume… Ou peut-être le concept d'élargir la culture de plus jeunes lecteurs, peut- être, peut-être...
C'est peut-être ce format d'alternance des thèmes mainstream/français qui pourrait changer pour un meilleur équilibre dans un même numéro afin de moins frustrer les vieux lecteurs de SFFF...
Vermer
 

Re: Bifrost 86

Message par Hoel » 08 Mai 2017, 14:31

Pour Journal d'un monstre, c'est bien de la faire redécouvrir (je ne connais pas la trad. de Chambon, seulement celle de Dorémieux que j'avais découverte dans Histoire de mutants il y a une quarantaine d'années). Je l'utilise chaque année avec mes 4èmes et ça marche du feu-de-dieu, à l'instar de Parcelle brillante de Sturgeon.
Tout est dans tout et réciproquement.
Avatar de l’utilisateur
Hoel
Dompteur de Xénomorphes
 
Message(s) : 336
Inscription : 16 Avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: Bifrost 86

Message par Pierre-Paul » 08 Mai 2017, 15:23

Vermer a écrit :Après c'est sûr que c'est juste ma frustration de lecteur...

Sur les auteurs moins connus comme Di Rollo ou Kloetzer on apprends et découvre plein de choses et Bifrost fait du bon boulot... Hélas 1 numéro sur 2 on se prend un wiki des auteurs connus et comme il est dit précédemment avec seulement 3 pages de texte l’auteur dans le « dossier »...


Je peux entendre bien des choses, mais ce n'est PAS un wiki. J'ai réalisé pour ma part les articles biographiques sur GRRM, Bradbury et King, et ce sont des jours, voire des semaines de boulot. Pour Bradbury, par exemple, j'ai lu trois biographies différentes, des recueils d'articles et d'interviews consacrés au bonhomme, et relu bon nombre de ses bouquins, alors bon, j'ai tendance à mal le prendre si on me dit que je me suis contenté de recopier/traduire la page Wikipedia. ^^

Sur Matheson, oui, il y a moins d'informations disponibles, le monsieur s'étant toujours montré... réservé, on va dire, mais j'ai suivi le processus de près, et je ne suis toujours pas d'accord avec ton assertion. Et oui encore, la nouvelle est très courte, mais elle était trop emblématique ; par ailleurs, sa brièveté nous a permis de passer une novella de Genefort qu'on avait sous le coude depuis un bail. C'est bien la première fois que le(s) texte(s) de fiction servant à illustrer le dossier occupe(nt) aussi peu de place au sommaire, et cela devrait rester exceptionnel.

Vermer a écrit :Alors bon, je peux comprendre la raison commerciale : les grands noms doivent faire vendre, je présume… Ou peut-être le concept d'élargir la culture de plus jeunes lecteurs, peut- être, peut-être...


Il est indéniable qu'ils font vendre : de mémoire, le King, le Martin et l'Asimov, pourtant récents, pourtant tirés davantage que d'autres Bifrost, sont épuisés ou en passe de l'être. Mais surtout, depuis l'adoption de cette formule, notre nombre d'abonnés a doublé, frôlant désormais les 1000 ; la revue a fini par devenir pérenne en elle-même, au lieu de servir de simple vitrine au reste de la maison. Il me semble donc que ce parti-pris "pédagogique" a trouvé un écho. Enfin, les numéros qui se vendent bien "financent" les autres. Je te laisse deviner les résultats pour des auteurs français un peu méconnus comme Léourier ou les Rémy... qu'on traite pourtant de la même façon.

Vermer a écrit :C'est peut-être ce format d'alternance des thèmes mainstream/français qui pourrait changer pour un meilleur équilibre dans un même numéro afin de moins frustrer les vieux lecteurs de SFFF...


Deux dossiers dans le même numéro ? Pour s'entendre dire quoi, qu'on bâcle le boulot en traitant tout à la va-vite, sans prendre l'espace nécessaire ? :shock:

Et pour information, je suis moi aussi un vieux lecteur de SFFF, depuis 1977...
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul
Initié
 
Message(s) : 86
Inscription : 02 Octobre 2013, 21:17

Suivant

Retour vers Littérature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)