#PSF2017 Le Royaume Rêvé, Le Chant des Épines d'Adrien Tomas

Pour discuter de vos lectures
Répondre
Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3400
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

#PSF2017 Le Royaume Rêvé, Le Chant des Épines d'Adrien Tomas

Message par Lhisbei » 07 octobre 2016, 21:49

Le Royaume Rêvé - Le Chant des Épines d'Adrien Tomas
Mnémos

Image
Le chant des épines


Ils sont les héritiers des clans nordiques.
Ils rêvent d’unifier et de pacifier leurs terres.
Cet espoir se transformera-t-il en cauchemar ?

Voici la geste des jeunes héritiers des clans du Nord et de leurs compagnons. Voici la geste des princes otages, de celles et ceux qui ont pour projet d’unifier les marches du Gel pour en faire leur royaume rêvé, puissant, sûr et juste, gouverné avec sagesse.

Mais leur chemin vers cette quête sera semé d’embûches : le respect du peuple s’arrache dans le sang et les larmes, et la victoire sur leurs ennemis demandera de grands sacrifices. Lorsque le Nord, déjà affaibli par les querelles des Quatre Citadelles, devient la cible des mandragores, redoutables créatures issues des sombres enchantements des Elfes, le doute n’est plus permis : ils sont la dernière chance de survie des marches du Gel. Pour les combattre, les lames, le verbe et la magie seront leurs seules armes.

Alliant l’aventure haletante à un imaginaire hors norme, Adrien Tomas est un auteur incontournable de la fantasy francophone. Après le succès de La Geste du Sixième Royaume qui a remporté en 2012 le prix Imaginales du meilleur roman de fantasy, et de La Maison des mages dans le même univers, c’est pour notre plus grand plaisir qu’il revient avec une nouvelle saga épique et intimiste, cette fois située bien avant La Geste du Sixième Royaume.
Les avis de Xapur, Bouchon des bois et Cédric Jeanneret.
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Anudar
Scribe Arkhonte
Messages : 1849
Enregistré le : 29 août 2013, 08:10
Localisation : Entre l'Ardèche et Lyon
Contact :

Re: #PSF2017 Le Royaume Rêvé, Le Chant des Épines d'Adrien T

Message par Anudar » 24 décembre 2016, 13:38

J'en suis à 26 % si j'en crois ma liseuse et j'accroche pas. J'insiste ou je laisse tomber ?
Image

Image
« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Avatar du membre
Cedric Jeanneret
Grand Archiviste
Messages : 1565
Enregistré le : 31 août 2013, 17:35
Contact :

Re: #PSF2017 Le Royaume Rêvé, Le Chant des Épines d'Adrien T

Message par Cedric Jeanneret » 24 décembre 2016, 13:42

A 26% je dirais que tu laisses tomber
Reflets de mes lectures, mon blog
Coliopod : le podcast de l'imaginaire
The novel walks into a bar followed by the novella.
The bartender says, "What's with the new guy?"
The novel says, "it's a long story."

Avatar du membre
Anudar
Scribe Arkhonte
Messages : 1849
Enregistré le : 29 août 2013, 08:10
Localisation : Entre l'Ardèche et Lyon
Contact :

Re: #PSF2017 Le Royaume Rêvé, Le Chant des Épines d'Adrien T

Message par Anudar » 24 décembre 2016, 17:41

Allez zou. Ce truc ne me botte pas. Merci Cédric !
Image

Image
« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Avatar du membre
Naufrageur
Grand Chambellan
Messages : 1867
Enregistré le : 01 septembre 2013, 20:33

Re: #PSF2017 Le Royaume Rêvé, Le Chant des Épines d'Adrien T

Message par Naufrageur » 28 décembre 2016, 21:12

Terminé mais moins bien que ce qu'il a fait avant pour moi. Mieux que le dernier sur le mage, mais pas aussi bien que le tout premier. Ca s'épuise un peu pour moi bien que les personnages puissent être intéressants.

Avatar du membre
Naufrageur
Grand Chambellan
Messages : 1867
Enregistré le : 01 septembre 2013, 20:33

Re: #PSF2017 Le Royaume Rêvé, Le Chant des Épines d'Adrien T

Message par Naufrageur » 30 décembre 2016, 20:11


Répondre