Page 7 sur 7

Re: Du polar, des romans noirs et du thriller

Message Publié : 09 Novembre 2017, 14:05
par SamuelZiterman
Mon retour sur Jusuq'à la bête de Thimothée Demeillers.

Un roman qui serait totalement passé en dessous de mes radars sans le billet de Yossarian.

C'est l'histoire d'Erwan employé dans un abattoir. L'histoire d'un quotidien sordide et difficile qui va le conduire à commettre l'irréparable. C'est surtout un récit profondément humain et qui questionne énormément sur la situation actuelle dans le monde du travail et notre modèle sociétal.

Re: Du polar, des romans noirs et du thriller

Message Publié : 19 Novembre 2017, 12:20
par Naufrageur

Re: Du polar, des romans noirs et du thriller

Message Publié : 26 Décembre 2017, 17:28
par Nebal
Image

Lu La Proie et l'ombre, d'Edogawa Ranpo, très court roman policier (complété ici par une nouvelle, "Le Test psychologique").

Ce roman très célèbre est un subtil jeu de miroirs où le narrateur, Edogawa lui-même, cherche à élucider un meurtre commis par un autre auteur de littérature policière. On retrouve ici une curieuse alchimie entre une intrigue rigoureuse et une narration envoûtante, dans des mises en scène fantastiques et obsessionnelles (fétichisme, voyeurisme, sadisme et perversions sexuelles).


Beaucoup aimé, celui-ci ! Je l'ai largement préféré au Lézard Noir ou même à La Bête aveugle (je réserve mon jugement concernant L'Île panorama, bouquin quand même très particulier).

Noter que l'identification avancée par la quatrième de couverture (qui, euh, bon), voulant que le narrateur soit Edogawa Ranpo lui-même, eh bien, c'est plus compliqué que ça - justement !

C'est un roman très malin, plus profond aussi qu'il n'en a l'air. Très chouette, vraiment.

Hop : EDOGAWA Ranpo, La Proie et l'ombre

Re: Du polar, des romans noirs et du thriller

Message Publié : 15 Mars 2018, 17:19
par SamuelZiterman
Mon avis sur American Tabloïd de James Ellroy.
J'ai adoré, il faut un talent fou pour mener une telle intrigue. Bon par contre la personnalité de l'auteur est un peu plus dérangeante, mais je ne l'ai pas ressentie dans le roman puisqu'il a l'intelligence (ou la perversité) d'écrire sur une période à son image.

Re: Du polar, des romans noirs et du thriller

Message Publié : 17 Mars 2018, 13:09
par Nebal
Image

Lu La Chambre rouge, bref recueil de cinq nouvelles d'Edogawa Ranpo.

Bon, c'est pas forcément du policier, hein... "La Chenille", la plus célèbre nouvelle de ce recueil, rien de la sorte, c'est du pur eroguro.

J'ai beaucoup aimé aussi "La Chaise humaine", totalement folle, et "La Chambre rouge", bourrée d'idées - deux textes délicieusement pervers eux aussi.

Les deux nouvelles restants sont plus classiquement policières et moins enthousiasmantes, mais c'est pas désagréable à lire... Globalement un bon voire très bon recueil.

J'en ai profité pour lire aussi l'adaptation en BD de La Chenille par Maruo Suehiro, et c'est carrément brillant.

Hop : EDOGAWA Ranpo, La Chambre rouge / MARUO Suehiro et EDOGAWA Ranpo, La Chenille

Re: Du polar, des romans noirs et du thriller

Message Publié : 28 Mars 2018, 16:45
par Nebal
Image

Lu Creepy, thriller psychologique de Yutaka Maekawa. Enfin, "lu"... J'ai abandonné à la moitié environ ; ça m'arrive rarement, mais là c'était vraiment trop mauvais... Mal écrit, traduit et édité, puéril et maladroit de toute façon. Beuh.

Vu aussi l'adaptation cinématographique par Kiyoshi Kurosawa, c'est bien mieux, mais disons "honnête", rien de renversant non plus.

Hop : Yutaka MAEKAWA, Creepy ; Kiyoshi KUROSAWA, Creepy

Re: Du polar, des romans noirs et du thriller

Message Publié : 11 Octobre 2018, 12:15
par Nebal
Image

Maehara Akio est un homme ordinaire qui mène une existence ordinaire d’employé de bureau. Il vit avec sa femme, son fils et sa mère vieillissante. Un jour, il reçoit un appel de son épouse au travail. La chose est inhabituelle. La demande qu’elle lui fait l’est encore davantage : revenir immédiatement à la maison. Elle refuse de lui en dire plus mais la panique qu’il entend dans sa voix le convainc de partir aussitôt. À son arrivée, sa femme lui apprend que leur fils, âgé de quatorze ans, a tué une fillette et que le cadavre gît dans le jardin…

Le lendemain, le corps de la petite victime est retrouvé dans des toilettes publiques. Alors que son père est mourant à l’hôpital, Kaga Kyōichirō prend en charge l’enquête. Son jeune cousin, fraîche recrue affectée à ses côtés, s’étonne de la froideur implacable du limier que rien ne semble atteindre, ni l’agonie d’un proche ni les pires turpitudes de l’âme humaine. À travers lui, le lecteur observe, médusé, la mécanique insondable et parfaite d’un esprit policier.

Avec toujours le même génie, Keigo Higashino comprend tout, explique tout. Ce roman, dont l’atmosphère rappelle celle du Dévouement du suspect X, est un des plus sombres du maître nippon.


Lu Les Doigts rouges, polar nippon de Keigo Higashino, dont j'avais bien aimé La Lumière de la nuit, il y a quelque temps de cela.

Pendant longtemps, ça fonctionne très bien, avec un tableau presque sociologique de la famille japonaise, et un engrenage fatidique qui emporte les personnages, lesquels touchent même s'ils ne sont pas sympathiques.

Hélas, une succession de twists pourris à la fin du roman m'a gâché l'ensemble... Et c'est vraiment dommage.

Hop : Keigo HIGASHINO, Les Doigts rouges