Du polar, des romans noirs et du thriller

Pour discuter de vos lectures

Re: Du polar, des romans noirs et du thriller

Message par Nebal » 26 Juin 2017, 17:26

Image

Un prêteur sur gages est retrouvé assassiné dans un immeuble en construction d’Osaka. Le policier Sasagaki établit que la dernière personne à l’avoir vu est une femme vivant seule avec sa fille Yukiho. Celle-ci a une dizaine d’années, tout comme Ryôji, le fils de la victime, et fréquente la même école. Pour le reste, l’enquête est dans l’impasse. L’année suivante, un ami de cette femme meurt dans d’étranges circonstances, puis c’est elle-même qui disparaît. La police conclut à l’accident dans un cas, au suicide dans l’autre.

Le temps passe. Rien ne semble arrêter l’ascension sociale de Yukiho. Ryôji, lui, vit en marge de la société et s’enrichit avec des combines. Quand Sasagaki – hanté par l’échec de l’enquête sur le décès du prêteur sur gages – rouvre le dossier, la mort frappe à nouveau.

Higashino livre avec La Lumière de la nuit un roman d’une ampleur et d’une ambition inégalées, dans lequel la précision millimétrique de l’écriture s’enrichit d’une imposante fresque sociologique du Japon.


Lu totalement au pif ce gros roman policier japonais d'un auteur dont je n'avais jamais entendu parler (je ne connais rien au polar), une bonne surprise et une heureuse rencontre.

Il vaut surtout pour sa fresque historico-sociologique s'étendant de 1973 à 1992, mais elle se mêle sans cesse au traitement polar, et de manière habile. C'est malin et pertinent, et ça se lit tout seul, même sur un format aussi ample. Je ne crierai pas au génie, d'autant que je n'ai pas le bagage pour ça, mais ça a été une lecture très appréciable.

Faudra que j'approfondisse ma découverte de l'auteur, du coup - notamment avec ses polars "scientifiques" de la série "détective Galileo".

Hop : Keigo HIGASHINO, La Lumière de la nuit
Avatar de l’utilisateur
Nebal
Bibliothèque ambulante
 
Message(s) : 855
Inscription : 01 Septembre 2013, 10:27
Localisation : Bordeaux

Re: Du polar, des romans noirs et du thriller

Message par Nebal » 13 Juillet 2017, 16:04

Image

Lu Coyote attend, dixième roman de la série de polars navajos de Tony Hillerman, avec Joe Leaphorn et Jim Chee.

Vraiment un très bon cru, du niveau de mes deux préférés jusqu'alors, Là où dansent les morts et Le Vent sombre.

L'enquête (en parallèle, et c'est très malin) est complexe mais vraiment bien foutue et toujours lisible ; les personnages sont brillants et humains (pas seulement les deux flics, je retiens notamment les personnages féminins, en tête Janet Pete et Louisa Bourebonette) ; et, bien sûr, l'auteur fait un très savant mais aussi très pertinent (et jamais didactique) usage de l'anthropologie, autour du récit, mais aussi en plein dedans.

Bon, évidemment, le style est toujours aussi atroce, et la traduction n'aide probablement pas...

Mais le reste est tellement bon, je suppose que je peux bien, exceptionnellement (ou pas), fermer les yeux sur ce problème récurrent.

Hop : Tony HILLERMAN, Coyote attend
Avatar de l’utilisateur
Nebal
Bibliothèque ambulante
 
Message(s) : 855
Inscription : 01 Septembre 2013, 10:27
Localisation : Bordeaux

Précédent

Retour vers Littérature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)

cron