Partie 4 : Livre II - Du ch. 12 à l'épilogue

Modérateur : Modo Atuan

Répondre
Mortuum
Dompteur de Xénomorphes
Messages : 364
Enregistré le : 14 janvier 2015, 05:45
Contact :

Partie 4 : Livre II - Du ch. 12 à l'épilogue

Message par Mortuum » 20 octobre 2015, 19:22

Suite et fin où:
Jacky confond Chinnie pour Doyle, vu qu'il a maintenant le cors de Doyle. Ils s'expliquent et décident d'aller dire un mot à Darrow.
Jacky voit la mise à mort de Joe en place publique, mais après discussion avec Chinnie (dans le corps de Doyle), elle se rend compte qu'il est surement encore en vie et Chinnie veut récupérer son vrai corps. Ils mettent d'accord pour que Jacky ne tue pas Joe avant d'avoir effectué le transfère du corps.

Pendant ce temps là, Joe se s'en floué par Darrow car il n'est qu'un simple majordome alors que grâce à lui, il a pu avoir un corps d'athlète. Du coup, il décide de se venger de Darrow.
Confrontation à la truelle entre Chinnie, Darrow et Jacky. Darrow tue Chinnie et Jacky tue Darrow. Pile poile après ça, Joe débarque et entre dans le corps mort de Darrow et meurt ainsi.
Jacky veut se suicider, mais avant, elle souhaite rencontrer Ashbless afin de lui "passer le bonjour de Doyle".

Jacky se rend chez l'éditeur d'Ashbless et attend qu'e Doyle sort de la maison. Ashbless sort en compagnie d'un autre écrivain, Coleridge. Jacky les aborde et parle à Ashbless de Doyle. Ashbless lui fait comprendre qu'ils sont la même personne. Alors que tous les trois sont dans une calèche, ils se font kidnapper une énième fois (du moins pour Doyle) par les mecs d'Horradin sous les ordres de Romanelli.
Romanelli souhaite soutirer les infos des failles temporelles à Doyle afin d'aller dans le passer pour s'auto-donner des conseils et éviter de devenir le décrépi qu'il est maintenant.
Pendant se temps là, Jacky croupie dans une cellule, entourée de monstres bizarroïdes créés par Horradin et Coleridge est "anesthésié" afin d'être ramené chez lui (car ils ne veulent pas se mettre le meurtre d'un célèbre écrivain sur le dos).
Coleridge, pas vraiment anesthésié comme prévu, libère les monstres. Les monstres tuent leur maître Horradin et en remerciement aident Jacky et Coleridge à s'échapper du bâtiment. Pendant ce temps là, Romanelli et Doyle salement amoché sont sur un bateau en fuite. Romanelli finit par crever et Doyle réussi à aller mieux suite à la traversé mystico-égyptienne dans le barque. Pendant que Doyle nage pour s'échapper et revenir à la rive, il voit Jacky en bord de rivière lui faire coucou. Jacky a toujours prévu de se suicider. Mais sur un malentendu, Doyle explique qu'il est censé se marié avec Elisabeth et Jacky lui explique qu'en fait c'est une nana et qu'elle est la dite Elizabeth.

Épilogue: Ils vivent ensemble, Elisabeth meurt comme prévu. Doyle attend sa mort, du moins la personne qui va le tuer et qui est son Ka. Doyle tue son Ka et à partir de là, il ne sait absolument pas ce que l'avenir va lui réserver vu qu'il n'est pas mort comme prévu.

Mortuum
Dompteur de Xénomorphes
Messages : 364
Enregistré le : 14 janvier 2015, 05:45
Contact :

Re: Partie 4 : Livre II - Du ch. 12 à l'épilogue

Message par Mortuum » 20 octobre 2015, 19:36

J'ai trouvé pas mal de passage longuet. Comme dit, peut être un effet de "c'est bon j'ai deviner la fin, qu'on en finisse". Toute fois, j'ai aimé deux passages, celui de la confrontation entre Jacky, Chinnie, Dorrow et Joe. Voilà, ça c'est fait! Et j'ai aimé tout le passage où Doyle, Jacky et Coleridge sont kidnappés. Avec l'effet glauque des monstres et que tout ne se passe pas comme prévu. Bon, le coup de la moustache que Jacky se fait arracher se voit à des kilomètres, mais globalement, j'ai bien aimé cette partie.
Sinon, j'avais bien deviner tout l'épilogue avec le retour du Ka. Ça sautait trop au yeux. Surtout qu'on découvre qu'il s'enfuit de sa cellule. Mais déjà avant, c'était prévisible.

En fait, j'ai adoré le roman, ça carbure à fond, c'est rempli d'humour, WTF, j'adore les personnages du roman. Mais, le scénario est très prévisible sur les grandes lignes, on voit venir, au fur et à mesures, les petits retournements de situation et j'ai eu des lassitudes sur le dernier quart du roman. Donc, je trouve qu'il pèche sur certains points, mais le reste rattrape largement ce défaut, à mon avis. J'ai kiffé!
Modifié en dernier par Mortuum le 21 octobre 2015, 18:28, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Lune
Licornosaure
Messages : 4449
Enregistré le : 29 août 2013, 09:29
Localisation : Breizh
Contact :

Re: Partie 4 : Livre II - Du ch. 12 à l'épilogue

Message par Lune » 21 octobre 2015, 17:40

Et pour finir, on l'avait vu venir cette fin évidemment. Je me suis lassée de cette succession d'aventures échevelées, cela dit je garderai de ce roman l'image d'un récit de voyage dans le temps travaillé et bien ficelé, au point que je pense qu'une relecture serait intéressante pour retracer tous les éléments du paradoxe ! (mais j'ai la flemme)
Un vrai classique.
Je m'échinais à me remémorer ce qui allait venir. Christopher Priest

Un Papillon dans la Lune c'est par là.

Avatar du membre
Nathalie
Neuromancien
Messages : 106
Enregistré le : 13 janvier 2015, 14:00
Localisation : Espoo, Finlande
Contact :

Re: Partie 4 : Livre II - Du ch. 12 à l'épilogue

Message par Nathalie » 24 octobre 2015, 14:08

Comme vous, la "mort" de Doyle-Ashbless était prévisible depuis un bout de temps, et comme Lune, j'ai fini par me lasser de cette succession d’évènements. C'est sûr que je n'ai rien lu qui ressemble à ce roman (quoi que je suis loin d'être une pro de la SFFF, donc il me manque beaucoup d'expérience pour pouvoir faire une comparaison qui en vaille la peine), et au fur et à mesure des pages j'ai fini par m'habituer à l'ambiance très particulière. Le côté "ridicule" qui me dérangeait beaucoup au début a fini par disparaître et j'ai pu apprécier les images, décors et scènes d'action assez puissants.

Mais je trouve que l'auteur en fait trop : trop de retournements de situation, trop d'embrouilles dans l'intrigue, trop de "grandiose" (par exemple : le sorcier qui s'envole vers la lune, image assez frappante, mais pas besoin de raconter aussi l'histoire de l'autre sorcier dans le même cas qui s'était attaché les jambes avec du ciment), un peu trop de sang qui fait que les scènes vraiment cruelles pâlissent par excès. Bref, mon avis est vraiment mitigé, et ce roman me laisse l'impression d'une lecture intéressante mais pas d'un truc qui me restera en mémoire comme un grand moment de plaisir. Ceci dit je viens ici pour découvrir des trucs qui sortent de l'ordinaire et là, c'est gagné à 100% :)

Répondre