Page 206 sur 206

Re: Présentations

Posté : 13 mars 2019, 21:23
par Myasishchev
On pourrait peut-être ajouter La Planète des singes, aussi bien paru en "jeunesse" qu'en adulte ?

Re: Présentations

Posté : 13 mars 2019, 22:08
par Tigger Lilly
Bienvenue aux nouveaux (mais que se passe-t-il, c'est le printemps les amateurs de SFFF sortent d'hibernation) :D

Pour les lectures jeunesse en sf je m'y connais fort mal ma foi mais je pousserais bien la trilogie des tripodes. C'est une trilogie certes mais ça se dévore et chaque volume ne fait que 160 pages. Moi à cet âge-là j'aimais aussi Jules Verne et HG Wells, mais je ne sais pas si ça intéresse encore les jeunes d'aujourd'hui. Et je plussoie mille fois à La croisée des mondes et Wull (Noô est vraiment chouette).

Re: Présentations

Posté : 14 mars 2019, 09:28
par Cobra-laineux
Merci infiniment pour ces retours.
Je n'ai pas de contrainte liées à un thème imposé. Le format nouvelle me semble une excellente piste. J'essaie également de me souvenir quelle était mon attitude devant la lecture au collège. Les bandes dessinées ainsi que les livres jeux (la collection des livres dont vous êtes le héros marchait du tonnerre) me reviennent plus facilement à l'esprit.
Je prends note de vos suggestions, merci encore.

Re: Présentations

Posté : 14 mars 2019, 20:22
par OLG Mojenn
Super cet esprit d'entre-aide.

Re: Présentations

Posté : 16 mars 2019, 20:05
par Anudar
Sinon, en auteurs français il faut quand même signaler l'existence de Danielle Martinigol dont pas mal d'oeuvres sont écrites à destination du jeune public. J'aurais tendance à mettre son oeuvre sous le nez de lecteurs de moins de douze ans tout de même.

Parlons aussi d'Erik L'Homme dont la série Les Maîtres des Brisants m'a donné, par moments, l'impression de tenir en mains un Dune pour le jeune public - belle performance à tout le moins.

Sinon, je pense que certains titres de Hamilton (Edmond, pas Peter F.) peuvent être mis en mains de lecteurs jeunes mais déjà un peu mûris (j'ai eu l'occasion d'offrir Les Rois des Etoiles à deux adolescents de 12 et 13 ans, et je crois avoir compris que ça leur a plu). Et l'avantage de Hamilton c'est que certains de ses univers semblent servir de matrices pour des auteurs arrivés ensuite...