La tour de Babylone - Nouvelle 8 : Aimer ce que l'on voit...

Modérateur : Modo Atuan

Répondre
Avatar du membre
Vert
Empereur Padishah
Messages : 1516
Enregistré le : 04 septembre 2013, 13:46
Contact :

La tour de Babylone - Nouvelle 8 : Aimer ce que l'on voit...

Message par Vert » 26 juin 2015, 17:46

La calliagnosie est une intervention sur le cerveau qui permet de ne plus prêter attention à la beauté des visages. Certaines communautés l'utilisent et leurs enfants sont élevés sous "calli", comme Tamera qui rentre à l'université et décide de redevenir normale... sauf que dans son université, des étudiants militent pour rendre la calli obligatoire. La nouvelle raconte le débat autour, avec des intervenants de tout bord.

Je m'inquiétais un peu de ne jamais totalement accrocher aux nouvelles de Ted Chiang, heureusement cette dernière nouvelle sauve la mise. C'est peut-être parce que je suis sensible au sujet, mais j'ai plongé très facilement dedans tellement cela foisonnait d'idées très intéressantes sur la beauté, la façon dont on la perçoit, la façon dont les publicitaires s'en servent. La forme sert parfaitement le propos avec la multitude de points de vue, et le parcours du personnage central, Tamera, très bien rendu. Bref une fin en coup de coeur pour ma part ! (quand à savoir si je serais pour ou contre la calli, ma foi je serais fichtrement incapable de donner un avis !)

Avatar du membre
Elessar
Empereur Padishah
Messages : 1528
Enregistré le : 02 septembre 2013, 00:22
Localisation : Breizh
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 8 : Aimer ce que l'on voi

Message par Elessar » 26 juin 2015, 18:22

Ha oui, j'ai adoré celle là ! Et c'est tellement bien fait qu'effectivement, c'est impossible de choisir un camps; ça pose vraiment des questions intéressante et la forme est vraiment réussie ! :)

Mortuum
Dompteur de Xénomorphes
Messages : 364
Enregistré le : 14 janvier 2015, 05:45
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 8 : Aimer ce que l'on voi

Message par Mortuum » 26 juin 2015, 19:58

Elessar a écrit :Ha oui, j'ai adoré celle là ! Et c'est tellement bien fait qu'effectivement, c'est impossible de choisir un camps; ça pose vraiment des questions intéressante et la forme est vraiment réussie ! :)
Entièrement d'accord!
La seule nouvelle du recueil que je trouve vraiment réussi.
J'ai vraiment apprécié que l'auteur ne donne pas de partie pris sur la calliagnosie, mais qu'il nous donne des points de vu différents à travers ses personnages.

Avatar du membre
MqlSz
Neuromancien
Messages : 147
Enregistré le : 22 septembre 2014, 20:09
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 8 : Aimer ce que l'on voi

Message par MqlSz » 28 juin 2015, 10:10

Plutôt d'accord avec vous même si ce n'est pas la nouvelle que je préfère du recueil. Le traitement documentaire est intéressant mais, allez savoir pourquoi, je n'ai pu m'empêcher d'imaginer un épisode de Community.

Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3571
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 8 : Aimer ce que l'on voi

Message par Lhisbei » 29 juin 2015, 21:33

Pareil. Le fond et la forme et de vrais personnages, bien humains, bien vraisemblables. Tout ce que j'attends habituellement d'une nouvelle de SF est là dedans...
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3872
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 8 : Aimer ce que l'on voi

Message par Lorhkan » 30 juin 2015, 08:55

Très très bonne lecture, avec un thème tout à fait pertinent, bien traité. On sent toujours cet aspect "scientifique froid" de l'auteur qui explore toutes les hypothèses à fond mais en humanisant son propos. En même temps, vu le sujet, le contraire eut été fort dommage. En tout cas, ce texte pose tout un tas de questions, et à chaque fois qu'on pense avoir choisi son camp, l'autre nous sort un argument massue qui nous fait à nouveau réfléchir.

Avec une forme agréable pour parachever le tout, une des meilleurs nouvelles du recueil !

Répondre