La tour de Babylone - Nouvelle 2 : Comprends

Modérateur : Modo Atuan

Répondre
Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3636
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

La tour de Babylone - Nouvelle 2 : Comprends

Message par Lhisbei » 12 juin 2015, 17:08

Le narrateur, après un grave accident et un coma dépassé, a reçu un traitement médical novateur et expérimental : des injections d'homone K qui développe l'intelligence. Après une première injection qui a restauré ses capacités cognitives, il subit une seconde injection qui décuple son intelligence. Son niveau de compréhension, de conception, de conceptualisation dépasse de loin l'entendement humain traditionnel : est-ce la naissance d'une autre forme d'humanité (que se passerait-il si on injectait cette hormone sur des cobayes don le cerveau n'a connu aucun traumatisme ?) ? Juqu'où l'être humain peut-il étendre ses perceptions avant de sombrer dans la folie ? Autant de question que le narrateur se pose jusqu'à ce qu'une préoccupation plus terre à terre survienne : il en existe un autre comme lui, à la fois différent et semblable (effet miroir). La confrontation est inévitable. Et il n'en restera qu'un.

La nouvelle a reçu le prix Asimov's (prix des lecteurs) catégorie novelette en 1992

Dans un premier temps, le lecteur pense (automatiquement) à Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes. Mais, là où Keyes insuffle vie et émotions à son personnage (et suscite l'empathie du lecteur), Chiang choisit la direction opposée : le narrateur de "Comprends" devient une parfaite machine à réfléchir, logique, conceptualisant à tout va, maîtrisant corps et émotions. On dirait l'exact processus inverse de l'intelligence artificielle : au lieu d'avoir un ordinateur qui accède à la conscience, on a une conscience qui se reprogramme en permanence pour ressembler à une machine à penser.
La perte des caractéristiques "humaines" du narrateur m'a ennuyée. Au bout d'un moment, je me fichais bien de savoir où allait l'auteur, même si la question de savoir vers quoi son personnage évoluerait m'intéressait encore. En gros, j'aurais bien zappé quelques pages (d'abstraction sur la création d'un langage par ex, intéressant en soi, mais barbant dans le traitement) pour arriver à la confrontation finale. Alors, oui, les perspectives que ce texte ouvre sont vertigineuses (caractéristique de la bonne SF, littérature d'idée etc) mais qu'est-ce qu'il m'a barbé dans sa forme.
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3925
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 2 : Comprends

Message par Lorhkan » 12 juin 2015, 17:24

Tout à fait d'accord avec toi Lhisbei, c'est vertigineux, mais le traitement est d'une froideur (sans doute voulue, cette transformation en machine pensante, d'une logique implacable, dépasse largement les sentiments humains) qui me fait penser à Greg Egan. C'est là toute la différence avec Ken Liu par exemple, mais encore une fois cette nouvelle, de par son sujet, n'est peut-être pas le meilleur point de comparaison.

Il y a des passages analytiques un peu trop longs, d'ailleurs toute la nouvelle est une sorte d'analyse des nouvelles capacités du narrateur. Pas très emballé par cette nouvelle, celle d'avant me paraît assez nettement supérieure.

Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3636
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 2 : Comprends

Message par Lhisbei » 12 juin 2015, 17:27

Je suis 100% d'accord avec toi. Faudra que je compare à Liu à l'occasion ;)
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
MqlSz
Neuromancien
Messages : 147
Enregistré le : 22 septembre 2014, 20:09
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 2 : Comprends

Message par MqlSz » 12 juin 2015, 18:28

Je suis d'accord avec vous. J'ai trouvé la nouvelle un niveau en dessous de la précédente. Un thème autant traité (même Luc Besson s'en est emparé c'est dire !) aurait mérité d'être abordé d'une manière révolutionnaire pour susciter plus d'intérêt et un personnage principal qui devient antipathique n'est pas suffisant à mon goût.
Par contre le traitement froid ne me dérange pas (faut dire qu'on m'aura prévenu) du moment qu'il est contrebalancé par des concepts SF vertigineux et originaux (ce qu'on m'avait promis), ici ce n'est pas vraiment le cas...

Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3636
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 2 : Comprends

Message par Lhisbei » 12 juin 2015, 19:10

Je n'avais pas osé évoquer Lucy moi :)
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Vert
Empereur Padishah
Messages : 1531
Enregistré le : 04 septembre 2013, 13:46
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 2 : Comprends

Message par Vert » 12 juin 2015, 19:36

Le côté froid ne m'a pas dérangé, au contraire j'ai trouvé que ça accompagnait bien la thématique qui essaye d'imaginer ce qu'est une hyper-intelligence, et comment celle-ci peut prendre des formes très différentes. Et ça évitait de refaire Des fleurs pour Algernon. Par contre moi j'ai pensé à Barrière mentale de Poul Anderson (on peut pas tous penser à Lucy :mrgreen:), à la différence que là c'est un seul type qui devient hyper intelligent ^^.
Mais par contre mon côté bisounours trouve la fin assez déprimante au final.

Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3925
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 2 : Comprends

Message par Lorhkan » 12 juin 2015, 19:40

Je ne peux pas dire, je n'ai pas vu Lucy...

Je ne dirais pas que le personnage devient antipathique, juste qu'il n'est plus vraiment humain, au sens psychologique du terme. C'est ce qui le rend froid, et le traitement de Chiang n'aide pas (mais c'est voulu je pense).

En gros c'est un peu Chiang. :mrgreen: Desolé il fallait que quelqu'un le fasse.

Perso, je ne demande pas forcément des persos hyper fouillés, etc, mais j'ai besoin de quelque chose à laquelle me raccrocher, des persos qui tiennent l'histoire. Ici le perso n'est qu'un prétexte. Du coup j'ai un peu de mal malgré un fond tout à fait intéressant.

Mortuum
Dompteur de Xénomorphes
Messages : 364
Enregistré le : 14 janvier 2015, 05:45
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 2 : Comprends

Message par Mortuum » 14 juin 2015, 17:09

Encore un type qui confond hormone et neurotransmetteurs/neuropeptide/neuromodulateur, bref on ne sais pas ce qui est injecté mais au vu du contexte ce n'est pas une hormone. Ca devient grave relou à force.
Oui j'ai fini de lire la nouvelle, je commente une fois chez moi.
Modifié en dernier par Mortuum le 14 juin 2015, 17:20, modifié 1 fois.

Mortuum
Dompteur de Xénomorphes
Messages : 364
Enregistré le : 14 janvier 2015, 05:45
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 2 : Comprends

Message par Mortuum » 14 juin 2015, 17:19

Contrairement à vous je trouve qu'il n'a pas perdu son côté humain, au contraire, il cherche à tout pris à avoir l'intelligence suprême, à en devenir antipathique certes, mais surtout il le fait se manière purement égoïste et égocentrique, il en parle vers la fin. Sans parler de la confrontation entre deux personnes ayant eu la molécule, intelligentes mais aux idées différentes.
Bref, ce n'est pas parce qu'il devient une machine à penser qu'il en perd son côté humain et le réflexion qui vont avec et ça on le retrouve dans la nouvelle.
Modifié en dernier par Mortuum le 26 juin 2015, 19:27, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Arieste
Ectoplasme
Messages : 38
Enregistré le : 15 mai 2015, 21:35
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: La tour de Babylone - Nouvelle 2 : Comprends

Message par Arieste » 26 juin 2015, 13:26

J'ai trouvé la nouvelle très intéressante, avec ce personne qui finit par se déshumaniser totalement. En plus, j'ai lu Des Fleurs pour Algernon cet hiver, du coup j'avais encore le roman assez en tête pour y trouver des parallèles intéressants. La fin m'a moins emballée par contre, même si je la "comprends" dans sa logique (c'était le jeu de mots foireux du jour :D )

Répondre