Première partie (jusqu'à la page 58)

Modérateur : Modo Atuan

Avatar du membre
shaya
Dompteur de Xénomorphes
Messages : 348
Enregistré le : 14 septembre 2013, 21:35
Localisation : Paris
Contact :

Re: Première partie (jusqu'à la page 58)

Message par shaya » 11 mai 2015, 23:37

J'ai lu la première partie la semaine dernière, et comme d'autres l'ont dit, ça se lit vraiment tout seul ! J'avais oublié que Morty est vraiment considéré comme bête par sa famille. En tout cas c'est un vrai plaisir à relire !

Avatar du membre
Nathalie
Neuromancien
Messages : 106
Enregistré le : 13 janvier 2015, 14:00
Localisation : Espoo, Finlande
Contact :

Re: Première partie (jusqu'à la page 58)

Message par Nathalie » 13 mai 2015, 11:13

Je vous ai enfin rejoints, Hypérion m'a retenue plus longtemps que prévu :mrgreen:

Comme je m'en doutais, ça se laisse lire sans aucun souci. Je l'ai lu en anglais, pour voir si ça marche bien (je l'ai aussi en français), et rien à dire, ça passe tout seul. Le style est extraordinaire, c'est ce qui fait tout le charme de cette histoire je pense. L'auteur a notamment un talent particulier pour les descriptions, il trouve des métaphores qui font rire et sont éclairantes à la fois. Ca, plus le fait qu'il utilise volontairement plein de clichés concernant ses personnages, ça rend tout ce roman très visuel, je trouve.

Par contre j'ai loupé la note de bas de page dont vous parlez, il faudra que je retourne en arrière pour la trouver :D

Est-ce qu'il y en a parmi vous qui n'ont jamais lu aucun roman du disque-monde ? Je me demandais si vous ne vous posiez pas de questions concernant certains détails présentés dans les premiers tomes et qui ne sont plus expliqués ici, comme la mention de l'octarine, ou les points cardinaux, etc.

Avatar du membre
Ksidraconis
Neuromancien
Messages : 150
Enregistré le : 13 décembre 2014, 13:22
Contact :

Re: Première partie (jusqu'à la page 58)

Message par Ksidraconis » 13 mai 2015, 23:06

Nathalie a écrit :Est-ce qu'il y en a parmi vous qui n'ont jamais lu aucun roman du disque-monde ? Je me demandais si vous ne vous posiez pas de questions concernant certains détails présentés dans les premiers tomes et qui ne sont plus expliqués ici, comme la mention de l'octarine, ou les points cardinaux, etc.
Oui moi ! c'est mon premier Pratchett, et mon premier roman du disque monde. Mais cela ne ma pas gênée plus que cela, et comme je lis en anglais aussi, je ne fais pas forcément la différence entre un mot inventé et un mot que je ne connais pas :roll: En tous cas je n'ai pas l'impression d'être passée à côté de choses importantes pour le moment, tu fais peut être référence à des allusions qui ont juste plus de sens si tu as plus de culture disque-mondiale ;)
"Ne craignez pas d’être lent, craignez seulement d’être à l’arrêt."

Avatar du membre
Nathalie
Neuromancien
Messages : 106
Enregistré le : 13 janvier 2015, 14:00
Localisation : Espoo, Finlande
Contact :

Re: Première partie (jusqu'à la page 58)

Message par Nathalie » 13 mai 2015, 23:29

Oui c'est bien possible. Merci pour la réponse :)

Une autre question que je me posais, en tant que grande consommatrice d'audiolivres et narratrice moi-même, c'est comment les narrateurs de l'audiolivre (s'il en existe un) ont fait pour retranscrire la voix de la Mort, en capitales. Et certaines autres astuces, les trucs du genre
"..." répond-il
Ca doit être coton :D

Rose
Ectoplasme
Messages : 27
Enregistré le : 12 janvier 2015, 22:50

Re: Première partie (jusqu'à la page 58)

Message par Rose » 16 mai 2015, 19:19

Je viens de finir cette première partie, et je ne me souvenais pas à quel point les livres de Pratchett étaient bourrés d'humour (en tout cas celui la !)
Je pensais l'avoir lu (d'autant plus vu l'état de mon bouquin), mais je n'en ai aucun souvenir ...

Bref j'enchaine !

Avatar du membre
Mariejuliet
Bibliothèque ambulante
Messages : 854
Enregistré le : 17 juin 2014, 19:46
Localisation : Sur mon canapé
Contact :

Re: Première partie (jusqu'à la page 58)

Message par Mariejuliet » 20 mai 2015, 14:03

Une redite après vous :
Ca se lit tout seul.

J'apprécie beaucoup plus que la huitième couleur, car on se disperse moins, mais la huitième couleur m'a donné toutes les bases pour profiter pleinement de ce récit :mrgreen:

Ce petit Morty me plait beaucoup, j'attends de voir pourquoi la mort l'a réellement embauché.

Répondre