L'Echange de Brennert - Partie 4 : Chap. 13 à la fin

Modérateur : Modo Atuan

Avatar du membre
Vert
Empereur Padishah
Messages : 1547
Enregistré le : 04 septembre 2013, 13:46
Contact :

L'Echange de Brennert - Partie 4 : Chap. 13 à la fin

Message par Vert » 14 mars 2015, 19:04

Rick revient à New York où il arrive à retrouver du travail (grâce à son ami Ray) mais marche sur les oeufs avec l'ex. de Richard, ou lorsqu'il visite un ami de Richard sur le point de mourir. Richard de son côté doit gérer les suites de l'accident de Finney, la mort de sa mère (pour la 2e fois), et une sacrée évolution à venir quand Debra se lance dans l'expertise tandis qu'il envisage de reprendre le théâtre.
Et comme chacun finit par avoir l'impression de ne pas être à sa place, ils échangent finalement à nouveau leur rôle et repartent chacun dans leur "vraie" vie, un peu transformée (enfin surtout pour Rick qui retrouve une situation familiale complètement apaisée).


La fin était un peu prévisible, mais pas désagréable. C'est une histoire toute simple, très intimiste finalement, mais je l'ai trouvé très bien traitée. Surtout que l'auteur a vraiment bosser les caractères des deux Richard, ce qui fait qu'on accroche au roman d'un bout à l'autre. Chouette découverte, merci Lhisbei de nous l'avoir proposé !

(et sinon je suis allée voir Birdman jeudi soir et je pense que je suis rentrée très facilement dans le film uniquement parce que je lisais un roman sur un acteur à Broadway en parallèle :lol:)

Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3666
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: L'Echange de Brennert - Partie 4 : Chap. 13 à la fin

Message par Lhisbei » 15 mars 2015, 18:08

Rick est le plus chanceux des deux : il revient dans une famille transformée et heureuse. Il revient apaisé, en plus.
Richard revient aussi apaisé mais, bon, Rick lui a fait un joli accroc dans sa carrière, même s'il s'est employé à le repriser et à la remettre sur les rails. Il perd aussi une fille et une femme même s'il a toujours gardé à l'esprit qu'il n'était pas tout à fait de leur famille.

Happy end, donc, mais sans mièvrerie ni sentimentalisme.

Un sans faute du début jusqu'à la fin ce bouquin.
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3947
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: L'Echange de Brennert - Partie 4 : Chap. 13 à la fin

Message par Lorhkan » 16 mars 2015, 21:23

C'est effectivement un happy end comme je les aime. C'est émouvant, sensible, mais pas mièvre du tout. Une vraie réussite de conclusion je trouve, surtout que l'auteur parvient finalement à donner des bons côtés à la vie menée par Rick. C'est très finement écrit.

Ça confirme que ce roman ne fait qu'effleurer les littératures de genre, tout le monde peut (doit !) lire ce livre, pas seulement les amateurs de genres. Je me dis que les ventes françaises ont dû souffrir de sa sortie en collection "Présences" chez Denoël puis chez FolioSF, alors qu'il a tout pour plaire à tous.
Intimiste, c'est le terme, avec deux personnages humains et crédibles, aux caractères bien travaillés, ce livre une réussite de bout en bout, merci Lhisbei de nous l'avoir fait découvrir. ;)

Avatar du membre
Lune
Licornosaure
Messages : 4545
Enregistré le : 29 août 2013, 09:29
Localisation : Breizh
Contact :

Re: L'Echange de Brennert - Partie 4 : Chap. 13 à la fin

Message par Lune » 18 mars 2015, 10:19

Un bon happy end, pour un bon roman, émouvant et sensible.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Richard, et celui de Rick a fait bien du chemin. Il devient plus qu'évident, lors de la scène avec Jeffrey dans la chambre, quand ils éprouvent la sensation étrange du début, que Richard va rendre sa place à Rick. Mais pour moi ça ne coulait pas de source avant ce chapitre. On pourrait aussi penser à une fin où ils resteraient chacun dans la vie de l'autre, c'est d'ailleurs certainement ce qui a eu lieu dans un univers parallèle ;-)

J'ai failli verser ma larme "au second décès" de la mère de Richard...

Et grâce à ce roman, je découvre l'uchronie personnelle (je vais fouiller le guide de l'uchronie pour en savoir plus sur ce genre si intimiste)
Je m'échinais à me remémorer ce qui allait venir. Christopher Priest

Un Papillon dans la Lune c'est par là.

Avatar du membre
Naufrageur
Grand Chambellan
Messages : 1869
Enregistré le : 01 septembre 2013, 20:33

Re: L'Echange de Brennert - Partie 4 : Chap. 13 à la fin

Message par Naufrageur » 19 mars 2015, 10:14

Bon, hé bien j'ai adoré. Tout comme vous. Je ne m'attendais pas à aussi bien même si le résumé était déjà bien tentant en fait. Enorme découverte que j'offrirai surement.

Le final est prévisible, attendu presque, mais s'il tient un happy end, on y voit quelques fêlures pour Richard. Deux personnages très tranchés qui permettent d'avoir deux visions différentes et des personnages qui se posent finalement des questions. On rêve toujours tous d'une autre vie. Et si j'avais fait ceci. Et si j'étais parti faire cela. Les choix offre des possibilités. Mais chaque choix révèle sa part de bonheur et de contraintes (voir tristesse ou malheur). Cela fait réfléchir. C'est ce qui est bon avec la fiction. Réfléchir au travers de l'empathie. Pas que du coup je me considérerai heureux là où je suis (ce qui est déjà en partie le cas), mais cela prouve aussi que l'on peut aussi améliorer son quotidien quand on le veut (exemple de Richard qui fait des cours de théâtre pour sa fille et se relance dans une petite troupe). Avoir deux personnages bien opposés offre des perspectives différentes et bien sur, on penche tous facilement vers le brave Richard... mais la frustration peut nous faire devenir un Rick. Attention donc de ne pas le devenir ;-)

Bref, un coup de coeur que j'ai réellement dévoré/ Je ne savais pas lire autre chose en même temps !! Cela fait du bien de tomber sur des romans comme ça. Il aurait mérité un Prix d'ailleurs. On peut pas lui donner un extra-Prix Planète SF ? ;-)

Avatar du membre
Naufrageur
Grand Chambellan
Messages : 1869
Enregistré le : 01 septembre 2013, 20:33

Re: L'Echange de Brennert - Partie 4 : Chap. 13 à la fin

Message par Naufrageur » 20 mars 2015, 09:06

Tiens, j'y repensais hier soir. Uchronie... C'est marrant, mais je le range pas forcément sous cette étiquette là. JE prends l'uchronie comme "L'histoire déviant de son axe connu à une date T". Du coup, le terme est acceptable, mais cela tient de "l'uchronique personnelle" alors? Non ? Qu'en dit le Docteur Ukronia de la bande, Lhisbei ?

Je le range plus dans les histoires de mondes parallèles.

Ce n'est qu'une bête réflexion d'étiquette hier soir, qui n'engage à rien, parce que finalement ce n'est pas très important.

Le plus important, c'est que ce livre est génial. J'ai d'ailleurs eu du mal à me replonger de suite dans un autre texte...

Avatar du membre
Lune
Licornosaure
Messages : 4545
Enregistré le : 29 août 2013, 09:29
Localisation : Breizh
Contact :

Re: L'Echange de Brennert - Partie 4 : Chap. 13 à la fin

Message par Lune » 20 mars 2015, 09:34

Lune a écrit :Et grâce à ce roman, je découvre l'uchronie personnelle (je vais fouiller le guide de l'uchronie pour en savoir plus sur ce genre si intimiste)
:mrgreen:
Je m'échinais à me remémorer ce qui allait venir. Christopher Priest

Un Papillon dans la Lune c'est par là.

Avatar du membre
Lorhkan
Ressource Humaine
Messages : 3947
Enregistré le : 01 septembre 2013, 11:24
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: L'Echange de Brennert - Partie 4 : Chap. 13 à la fin

Message par Lorhkan » 20 mars 2015, 10:34

Naufrageur a écrit :Tiens, j'y repensais hier soir. Uchronie... C'est marrant, mais je le range pas forcément sous cette étiquette là. JE prends l'uchronie comme "L'histoire déviant de son axe connu à une date T". Du coup, le terme est acceptable, mais cela tient de "l'uchronique personnelle" alors? Non ? Qu'en dit le Docteur Ukronia de la bande, Lhisbei ?

Je le range plus dans les histoires de mondes parallèles.

Ce n'est qu'une bête réflexion d'étiquette hier soir, qui n'engage à rien, parce que finalement ce n'est pas très important.

Le plus important, c'est que ce livre est génial. J'ai d'ailleurs eu du mal à me replonger de suite dans un autre texte...
Il est clairement défini comme une uchronie personnelle, hein. :mrgreen:

Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3666
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: L'Echange de Brennert - Partie 4 : Chap. 13 à la fin

Message par Lhisbei » 20 mars 2015, 19:22

Il est estampillé comme uchronie personnelle, oui. Techniquement, pour être pointu, il est borderline.
Une uchronie personnelle aurait plutôt été celle-ci : Rick et Richard tels qu'on les connaît au début du texte sont projetés 13 ans en arrière. Chacun des deux font un choix différent : Rick se barre à NY et vit la vie de Richard (percer comme acteur etc) et Richard reste pour vivre la vie de Rick. Le résultat n'aurait pas vraiment été différent sauf que le bouquin aurait probablement fait 200 pages de plus et aurait été bien moins bon...
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Cornwall
Bibliothèque ambulante
Messages : 742
Enregistré le : 31 août 2013, 20:04
Localisation : Bikini Bottom
Contact :

Re: L'Echange de Brennert - Partie 4 : Chap. 13 à la fin

Message par Cornwall » 22 mars 2015, 14:15

Fini ce matin,

J'ai beaucoup aimé, j'ai pleuré pour le second décès de la maman, mais ça ne surprend plus personne.

J'ai eu juste un peu plus de mal avec les développements fait sur les rôles qu’interprètent Rick. Cette culture du théâtre et du cinéma sont proprement US, références qu'on a pas franchement en France. Du coup je me suis sentie un peu larguée dans les références de pièces théâtre.

Sinon ça se lit bien, même si effectivement la fin est quelques peu attendue, ça n'empêche pas son petit effet.

Personnellement la vie de Rick m'a parlé.

Ce livre va s’avérer dure à chroniquer...
Image

Répondre