Babelio dissèque les lecteurs d'imaginaire

Ici on discute de tout et de rien
Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3666
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: Babelio dissèque les lecteurs d'imaginaire

Message par Lhisbei » 13 juillet 2015, 22:30

Et le mien (25ans) de Bibliothèque Verte et Rose.
Ils sont toujours à la pointe de la nouveauté dans les CDI...
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Lune
Licornosaure
Messages : 4545
Enregistré le : 29 août 2013, 09:29
Localisation : Breizh
Contact :

Re: Babelio dissèque les lecteurs d'imaginaire

Message par Lune » 13 juillet 2015, 22:46

Lhisbei a écrit : Ils sont toujours à la pointe de la nouveauté dans les CDI...
Quand ils ont pas une tune !
Mon présence du futur de référence, Le syndrome du scaphandrier, est sorti en 1992. Je l'ai lu en 1993 au cdi, donc de ce côté ils étaient à la pointe ! (par contre pas sûre qu'ils aient eu une idée du contenu de certains PdF, notamment en nouvelles pas forcément pour de jeunes ados)
Je m'échinais à me remémorer ce qui allait venir. Christopher Priest

Un Papillon dans la Lune c'est par là.

Avatar du membre
Hoël
Bibliothèque ambulante
Messages : 683
Enregistré le : 16 avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: Babelio dissèque les lecteurs d'imaginaire

Message par Hoël » 14 juillet 2015, 00:46

J'ai 52 ans, je suis tombé dans la S.F. à 12 ans, je suis un gros lecteur (200 romans par an en moyenne) et jusqu'aux années 80, j'ai largement eu de quoi me repaître, mais rendons à César ce qui est à Vian, Curval, Klein, Sadoul et Sternberg, la S.F.F.F. , c'est dans les années 50 qu'elle a percé en France, et c'est plutôt à partir des années qu'elle a commencé à décliner, non pas par manque de passionnés talentueux mais parce que le grand public s'y intéressait moins sur le plan littéraire.

Je n'ai rien contre Presse pocket, j'en ai 7 mètres linéaires dans mes bibliothèques, mais en faire un précurseur !
Tout est dans tout et réciproquement.

Avatar du membre
Lhisbei
Mémoire
Messages : 3666
Enregistré le : 29 août 2013, 20:48
Contact :

Re: Babelio dissèque les lecteurs d'imaginaire

Message par Lhisbei » 14 juillet 2015, 09:55

Lune a écrit :
Lhisbei a écrit : Ils sont toujours à la pointe de la nouveauté dans les CDI...
Quand ils ont pas une tune !
Dans le 59/62 des thunes, c'est ce qui manque. Partout (ou presque). Presses Pocket (et love Siudmak) m'a sauvée à la fac (et j'en ai mangé des pâtes pour pouvoir avoir ma dose de McCaffrey et de Masterton à l'époque^^).
Hoel a écrit :J'ai 52 ans, je suis tombé dans la S.F. à 12 ans, je suis un gros lecteur (200 romans par an en moyenne) et jusqu'aux années 80, j'ai largement eu de quoi me repaître, mais rendons à César ce qui est à Vian, Curval, Klein, Sadoul et Sternberg, la S.F.F.F. , c'est dans les années 50 qu'elle a percé en France, et c'est plutôt à partir des années qu'elle a commencé à décliner, non pas par manque de passionnés talentueux mais parce que le grand public s'y intéressait moins sur le plan littéraire.

Je n'ai rien contre Presse pocket, j'en ai 7 mètres linéaires dans mes bibliothèques, mais en faire un précurseur !
Tu as 52 ans et les précurseurs pour toi ce sont ces collections de SF que tu cites parce que tu connais le genre (fan hardcore). La demoiselle qui a réalisé l'étude a probablement max une trentaine d'années et ne doit pas connaître la SF autrement que par le prisme de Babélio (le lecteur babélio est une "jeune lectrice", lit du Bragelonne et du Milady, soit, en gros, de la fantasy et de la bit lit). Pour elle, les précurseurs ce sont les collections qu'elle trouvait en rayon dans les années 80 et qui ont perduré (parce qu'il y en a un paquet qui sont mortes dans celles que tu cites).

Cette étude n'est pas un essai. C'est une photo d'une génération de lecteurs/trices babéliens.

Dans 20 ans la lectrice babélienne pensera que Bragelonne a introduit la fantasy en France dans les années 2000 même si c'est faux.
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha

Avatar du membre
Gromovar
Cher Leader
Messages : 4415
Enregistré le : 29 août 2013, 17:54
Contact :

Re: Babelio dissèque les lecteurs d'imaginaire

Message par Gromovar » 14 juillet 2015, 10:57

Puisqu'on se raconte nos vies, mon entrée en SF c'est d'abord la Bibliothèque Verte (Conquérants de l'Impossible) puis Fleuve Noir (en occase chez les bouquinistes et piqués en biblio) dont j'ai fini par avoir une quantité assez impressionnante. Le reste, quand j'étais jeune, c'était trop cher.
Un jour j'ai tout ou presque refourgué à un bouquiniste. Je le regrette aujourd'hui.
-----
Life is hard and then you die.

Image

Avatar du membre
Hoël
Bibliothèque ambulante
Messages : 683
Enregistré le : 16 avril 2015, 17:04
Localisation : Great North

Re: Babelio dissèque les lecteurs d'imaginaire

Message par Hoël » 14 juillet 2015, 14:02

Ok, Babybelio donc.
Tout est dans tout et réciproquement.


Avatar du membre
Kissifrott
Initié
Messages : 91
Enregistré le : 19 janvier 2015, 13:46

Re: Babelio dissèque les lecteurs d'imaginaire

Message par Kissifrott » 15 juillet 2015, 14:22

Je vous vois vous cabrer, mais je pense surtout que l'incompréhension fondamentale qu'il y a ici, c'est le flou qui entoure littérature de l'"Imaginaire" qui sous-entend grandement littérature de Fantasy dans le cas présent.
Parce qu'avec ça comme postulat, c'est plus ou moins bon ce que raconte la personne de Babelio dans ce que vous citez.
L'étiquette Fantasy en France n’apparaît pas avant les années 1980 et la collection chez Pocket à cause du dédain de ces bons messieurs éditeurs de SF. Et quel auteur français écrit de la Fantasy avant 1980 ? Ils se comptent sur les doigts d'une main, et il faut bien attendre les années 80 pour voir quelques auteurs français de Fantasy qui sont encore lus aujourd'hui. Bref, la Fantasy en France avant les années 1980 peut exister, mais pas sous l'étiquette Fantasy.

Avatar du membre
Lune
Licornosaure
Messages : 4545
Enregistré le : 29 août 2013, 09:29
Localisation : Breizh
Contact :

Re: Babelio dissèque les lecteurs d'imaginaire

Message par Lune » 15 juillet 2015, 15:39

Fallait appeler ça lecteurs de fantasy alors :mrgreen:
Je m'échinais à me remémorer ce qui allait venir. Christopher Priest

Un Papillon dans la Lune c'est par là.

Avatar du membre
Kissifrott
Initié
Messages : 91
Enregistré le : 19 janvier 2015, 13:46

Re: Babelio dissèque les lecteurs d'imaginaire

Message par Kissifrott » 15 juillet 2015, 15:40

Pour sûr, grossière erreur :lol:

Répondre