Prix Elbakin 2018

Ici on discute de tout et de rien

Prix Elbakin 2018

Message par Lhisbei » 06 Juillet 2018, 21:04

Les nominés de l'édition 2018 ont été annoncés.

Meilleur roman fantasy français :

  • Bertram le Baladin, de Camille Leboulanger, éditions Critic.
  • Grish-Mère, d'Isabelle Bauthian, éditions ActuSF.
  • L'Enfant de poussière, de Patrick K. Dewdney, éditions Au diable vauvert.
  • Rouille, de Floriane Soulas, éditions Scrineo.
  • Uter Pandragon, de Thomas Spok, éditions Aux Forges de Vulcain.

Meilleur roman fantasy français Jeunesse :

  • Miss Pook et les enfants de la lune, de Bertrand Santini, éditions Grasset.
  • Le Clan des loups, tome 1 de La Légende des quatre, de Cassandra O'Donnell, éditions Flammarion Jeunesse.
  • Les Aériens, de Marie-Catherine Daniel, éditions Sarbacane.
  • Phelan, tome 1 des Chroniques de Zi, de Jean-François Chabas, éditions Nathan Jeunesse.
  • Presque minuit, d'Anthony Combrexelle, 404 éditions.

Meilleur roman fantasy traduit :

  • La Ballade de Black Tom, de Victor LaValle, éditions le Bélial', traduit de l'anglais par Benoît Domis.
  • La Bibliothèque de Mount Char, de Scott Hawkins, éditions Denoël Lunes d'encre, traduit de l'anglais par Jean-Daniel Brèque.
  • La Marque du corbeau, Blackwing, tome 1, d'Ed McDonald, éditions Bragelonne, traduit de l'anglais par Benjamin Kuntzer.
  • Le chant du coucou, de Frances Hardinge, éditions L'Atalante, traduit de l'anglais par Patrick Couton.
  • Le Serpent Ouroboros, de E.R. Eddison, éditions Callidor, traduit de l'anglais par Patrick Marcel.

Meilleur roman fantasy traduit Jeunesse :

  • Emma et le livre oublié, de Mechthild Gläser, éditions Fleurus, traduit de l'allemand par Mathilde Ray.
  • L'Anti-Magicien, tome 1, de Sébastien de Castell, éditions Gallimard jeunesse, traduit de l'anglais par Laetitia Devaux.
  • La Belle Sauvage, tome 1 de La Trilogie de la Poussière, de Philip Pullman, éditions Gallimard jeunesse, traduit de l'anglais par Jean Esch.
  • La Fille qui avait bu la lune, de Kelly Barnhill, éditions Anne Carrière, traduit de l'anglais par Marie de Prémonville.
  • Riverkeep, de Martin Stewart, éditions Milan, traduit de l'anglais par Natalie Zimmermann.

A vos pronostics !
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein
Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement - Bouddha
Avatar de l’utilisateur
Lhisbei
Mémoire
 
Message(s) : 3291
Inscription : 29 Août 2013, 20:48

Retour vers La taverne

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invité(s)