Switch to full style
Ici on discute de tout et de rien
Publier une réponse

Traduction, Révision ou Trahison ?

05 Juillet 2018, 09:57

Traduction datée, incomplète, les textes traduits il y a quelques décennies subissent une cure de jouvence : Nouvelle traduction, Révision du texte, un seul mot d'ordre, rendre l'éclat au texte original.

Et si on modernisait Vernes, Robida ou Rosny aîné ? Hérésie, Sacrilège, on ne touche pas à la langue française. Quand à celle des autres langues...

Je me pose pas mal de questions sur ce sujet, mais je n'ai pas de réponses.
J'aimerai bien avoir votre éclairage sur ce sujet, car je suis un peu paumé parmi mes hypothèses.

https://lechiencritique.blogspot.com/2018/07/traduction-revision-ou-trahison.html

Re: Traduction, Révision ou Trahison ?

05 Juillet 2018, 12:23

La comparaison entre réécriture d'une œuvre et retraduction n'a pas de sens pour moi.
D'un côté on a une œuvre originale, de l'autre une interprétation.
L’œuvre originale, que son auteur y retouche 15 ans après s'il le souhaite. La traduction, on pourra toujours y redire quelque chose, pinailler sur un terme, un sens, un choix et donc la réinterpréter autant de fois qu'on le souhaite parce que quoi qu'il arrive, ce ne sera pas le texte d'origine.

Re: Traduction, Révision ou Trahison ?

05 Juillet 2018, 13:12

Mon questionnement n'est pas sur la traduction entant que t-elle, comme tu le dis, on y trouvera toujours à redire.
Mon problème est sur la modernité qu'entraine certaines nouvelles traductions. Pour moi, si un texte a 100 ans, forcément, c'est vieillot et daté (parfois).
Et la traduction devrait au moins respecter cette ancienneté. Pourquoi rendre un texte actuel ?

Re: Traduction, Révision ou Trahison ?

05 Juillet 2018, 19:20

Heureux celui qui lit dans la langue de l'auteur...

(Ce n'est pas très constructif donc je =>[ ] )

Re: Traduction, Révision ou Trahison ?

05 Juillet 2018, 20:48

Le chien critique a écrit :Et la traduction devrait au moins respecter cette ancienneté. Pourquoi rendre un texte actuel ?

Pas forcément actuel mais plus digeste peut être ?

Re: Traduction, Révision ou Trahison ?

05 Juillet 2018, 22:08

Lhisbei a écrit :Heureux celui qui lit dans la langue de l'auteur...

(Ce n'est pas très constructif donc je =>[ ] )
Je t'ouvre la porte.
En outre, c'était assez facile à l'époque où la SF était majoritairement anglo-saxonne, cela devient beaucoup plus difficile aujourd'hui

Lune a écrit : Le chien critique a écrit :
Et la traduction devrait au moins respecter cette ancienneté. Pourquoi rendre un texte actuel ?
Pas forcément actuel mais plus digeste peut être ?
On joue sur les termes à ce niveau.
Mais sur le forum du Bélial, un célèbre traducteur abonde dans ton sens et je comprends la raison. En outre, dans cet example, la révision m'a l'air plus respectueuse, et plus digeste :

Pierre-Paul Durastanti a écrit :Pour finir, un exemple de comparaison que j'ai posté il y a un mois sur ma page Facebook, concernant Cristal qui songe.

VO : "They caught the kid doing something disgusting out under the bleachers at the high-school stadium, and he was sent home from the grammar school across the street. He was eight years old then. He’d been doing it for years.
In a way it was a pity. He was a nice kid, a nice-looking kid too, though not particularly outstanding. There were other kids, and teachers, who liked him a little bit, and some who disliked him a little bit; but everyone jumped on him when it got around. His name was Horty—Horton, that is—Bluett. Naturally he caught blazes when he got home."

VF1 : "L’enfant s’était fait surprendre dans un coin du stade scolaire, alors qu’il se livrait à un acte répugnant ; on l’avait renvoyé chez lui en l’expulsant ignominieusement de l’école. A cette époque, il avait huit ans ; cela faisait plusieurs années déjà qu’il pratiquait ce vice.
En un sens, c’était dommage. Il était gentil ce gosse ; il était même plutôt beau, quoiqu’il n’eût rien d’extraordinaire. Il y avait d’autres enfants, et même certains professeurs, auxquels il était plutôt sympathique, mais il y en avait aussi qui ne l’aimaient guère. En tout cas, lorsque son forfait fut connu, tout le monde se ligua contre lui. Il s’appelait Horty (ou plus exactement Horton) ; Horty Bluett. Il devait bien s’attendre à se faire recevoir plutôt fraîchement en rentrant chez lui."

VF2 (revue) : "On avait surpris le garçon à commettre un acte répugnant sous les gradins du stade de l’école et on l’avait renvoyé chez lui. Âgé de huit ans, il faisait ça depuis déjà plusieurs années.
Dans un sens, c’était dommage. Il était gentil, ce gosse, et mignon, quoique sans rien d’extraordinaire. D’autres enfants et certains professeurs le trouvaient plutôt sympathique, mais il y en avait aussi qui ne l’aimaient guère. Une fois la nouvelle connue, tout le monde se ligua contre lui. Il s’appelait Horton – Horty – Bluett. Bien entendu, il en prit pour son grade en rentrant chez lui."

Je commentais :
Même en rétablissant des phrases et des paragraphes manquants dans la traduction, le bouquin a maigri de 15-20% à force de sabrer dans les circonlocutions/les explications/le "bon français" du traducteur d'origine. Une autre époque.
Dernière édition par Le chien critique le 05 Juillet 2018, 22:47, édité 1 fois.

Re: Traduction, Révision ou Trahison ?

05 Juillet 2018, 22:20

Lune a écrit :
Le chien critique a écrit :Et la traduction devrait au moins respecter cette ancienneté. Pourquoi rendre un texte actuel ?

Pas forcément actuel mais plus digeste peut être ?

Au "risque" de le rendre "meilleur" que la version originale ? (ou "moins bon", potentiellement)
C'est là pour moi le vrai problème : que la traduction ne soit plus une retranscription de l'oeuvre mais une réinterprétation. Cela dit, est-ce un problème ou est-ce peut-être la vraie facette de la traduction ? ...

Le sujet est en tout cas très intéressant et à peu près infini, étant donné que chacun aura sa sensibilité personnelle concernant chaque choix de traduction.
Du coup, Lhisbei a raison. :mrgreen:

Re: Traduction, Révision ou Trahison ?

05 Juillet 2018, 22:59

Je pense comme toi que la traduction est un métier à multiples facettes.
Au cinéma, je crois que la personne qui fait les dialogues pour la VF s'appelle un adaptateur.
Alors quel mot terme employé : traduction, réinterprétation, adaptation...

Cela m'embête un peu que Lhisbei ait raison, la SF asiatique à le vent en poupe ces derniers temps, cela va devenir très compliqué...

Re: Traduction, Révision ou Trahison ?

06 Juillet 2018, 10:39

Lune a écrit :
Le chien critique a écrit :Et la traduction devrait au moins respecter cette ancienneté. Pourquoi rendre un texte actuel ?

Pas forcément actuel mais plus digeste peut être ?

Quand on s'amuse à mettre du présent là où on utilisait le passé avant, je ne trouve pas qu'on a un gain de digestibilité manifeste. :)

Re: Traduction, Révision ou Trahison ?

06 Juillet 2018, 13:32

Herbefol a écrit :
Lune a écrit :
Le chien critique a écrit :Et la traduction devrait au moins respecter cette ancienneté. Pourquoi rendre un texte actuel ?

Pas forcément actuel mais plus digeste peut être ?

Quand on s'amuse à mettre du présent là où on utilisait le passé avant, je ne trouve pas qu'on a un gain de digestibilité manifeste. :)


Je parlais de n'importe quelle nouvelle trad en général et pas forcément celle de 1984 que je n'ai pas lue pour l'instant (et peut-être jamais parce que j'ai plein de trucs à lire)

En changeant le temps de l'action on en change clairement le rythme et parfois l'intention donc effectivement ce n'est pas forcément heureux et surtout c'est une décision radicale par rapport au texte. Après traducteur est un métier que je connais très peu et évidemment moins que toi.

Si je reprends l'exemple du "lecteur optique" devenu "scanner" de PPD ça me semble faire sens par exemple. Cela désigne le même objet qui aujourd'hui existe réellement et a donc un nom précis. Par contre modifier un texte en remplaçant "disquette" par "clé usb" qui est non pas le même objet mais un équivalent moderne, ça m'embêterait plus, quelque part on perd de la saveur et du contexte. Encore que, ça dépend aussi du contexte : le texte se passe dans les années 80 c'est une disquette, dans le futur genre 2030 la disquette devient anachronique même si le livre a été écrit en 1980. En fait c'est un casse-tête sans fin la traduction :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Je vais donc suivre Lhisbei :D

Oh oui et Le Chien sur ton blog PPD met deux trads de L'Age de Cristal, quand on voit le jugement de valeur mis dans la première trad, sur le vice que le gamin pratiquait, mot qui n'apparait pas dans la VO ! On se dit qu'une retrad, pourquoi pas.
Publier une réponse